Crédit : PHOTO COURTOISIE / CAPITALES DE QUÉBEC / CHRISTIAN GINGRAS

Baseball

Un bon début de saison à l’étranger pour les Capitales

Publié | Mis à jour

La route d’environ cinq heures en autobus entre Joliet, en Illinois, et Evansville, en Indiana, devait forcément être plus agréable, jeudi, pour les Capitales de Québec, conséquence d’une victoire obtenue en début de journée par le pointage de 6 à 3.

Ainsi, après deux premières séries remportées à l’étranger dans la Ligue Frontière de baseball, les Capitales présentent un intéressant dossier de 4-2. Le long voyage de neuf matchs en 10 jours aux États-Unis pour amorcer la saison se conclura maintenant, de vendredi à dimanche, avec trois parties contre les Otters, à Evansville. Après quoi, ce sera la grande ouverture locale, le mardi 24 mai, au Stade Canac.

«L’objectif avant de partir était de gagner les trois séries, a commenté le gérant Patrick Scalabrini, en montrant sa satisfaction. On a les deux tiers du chemin de fait et on espère toujours revenir avec une fiche de 6-3 ou mieux. Il faut d’abord compléter le travail à Evansville avant de revenir à la maison, mais c’est certain qu’on a hâte au 24 mai et de représenter les Capitales à domicile. Nous sommes excités.»

Lacroix en grande forme

Dans le gain de jeudi contre les Slammers de Joliet, le Québécois Jonathan Lacroix s’est notamment signalé avec quatre coups sûrs en cinq présences, obtenant au passage ses huitième et neuvième points produits de la saison. C’est d’ailleurs lui qui domine les Capitales à ce chapitre depuis le début de la campagne. Lacroix a aussi profité de la rencontre pour hausser sa moyenne au bâton à ,360 (9 en 25).

«Je suis très content pour Jonathan, on a droit à la version 2022 du joueur, a noté Scalabrini, à propos du voltigeur de centre de 25 ans, qui était inséré au cinquième rang de la formation offensive. Honnêtement, ce n’est pas le même gars que l’an dernier [avec Équipe Québec]. Il s’est présenté au camp prêt mentalement et plus fort physiquement. Il est un gros morceau de notre équipe, un peu plus que ce à quoi on s’attendait, honnêtement. Je le sens plus sérieux dans son approche et c’est un joueur qui contribue dans les moments-clés.»

Un entraînement payant

Lacroix, un ancien choix de 12e ronde des Astros de Houston au repêchage du baseball majeur en 2017, était aussi enthousiaste à la suite de son match de jeudi.

«Je vois bien la balle, a-t-il convenu, lui qui s’est entraîné avec son vieil ami Abraham Toro, des Mariners de Seattle, durant la saison morte. L’année passée, je n’ai pas eu la saison que je voulais et j’ai travaillé fort, cet hiver. Ça paie! Je connais mon rôle dans l’équipe et je ne veux pas non plus essayer de trop en faire. Jusqu’ici, ça va bien.»

Le lanceur Michael Austin (1-0) a aussi très bien fait face aux Slammers jeudi, allouant un seul point en six manches de travail. Parfait en neuvième manche, le releveur Samuel Adames a pour sa part réussi son deuxième sauvetage de la saison.

- Ailleurs dans la Ligue Frontière, les Aigles de Trois-Rivières (2-4) ont perdu un match écourté à cinq manches en raison de la pluie par le pointage de 5 à 2, jeudi en Illinois, contre les Grizzlies. Les Titans d’Ottawa (4-2) ont pour leur part battu les ThunderBolts de Windy City 13 à 3.