Crédit : Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Alouettes de Montréal

Plus de temps à perdre pour les Alouettes!

Publié | Mis à jour

«Enfin au camp!»: trois mots venant résumer la pensée du président et chef de la direction des Alouettes de Montréal, Mario Cecchini, mais aussi le sentiment partagé par les joueurs, les membres du personnel et... les partisans.

«Merci de votre patience à tous!», a également écrit Cecchini, mercredi soir sur son compte Twitter, après l’entente de principe annoncée entre la Ligue canadienne de football et l’Association des joueurs quant à la convention collective.

Jeudi, les joueurs et les entraîneurs des Alouettes montraient les mêmes émotions alors que la fin du court conflit de travail dans la LCF a permis de se remettre tranquillement au boulot à Trois-Rivières.

«C’est de la joie et du soulagement d’être de retour sur le terrain», a témoigné l’entraîneur-chef Khari Jones, en entrevue.

«Nous étions simplement heureux d’être sur le terrain aujourd’hui (jeudi), tout ce qu’on veut, c’est de jouer au football, a pour sa part résumé le joueur de ligne offensive québécois Kristian Matte. Heureusement, nous avons beaucoup de vétérans dans l’équipe et ce qu’on disait, c’est de devoir être prêts quand ça allait recommencer.»

Échue depuis samedi dernier, la convention collective a finalement pu être renouvelée après seulement quelques jours de grève. Depuis mercredi soir, il ne manquait que la ratification du contrat pour l’annonce des détails. La situation a évidemment retardé certains plans de l’entraîneur-chef, mais rien de dramatique, selon lui.

«Nous allons être corrects à long terme, c’est toujours décevant de ne pas pouvoir suivre parfaitement le calendrier planifié, mais ça va aller, les gars sont prêts à revenir en force», a indiqué Jones.

Optimisme prudent

Dès jeudi, les joueurs des Alouettes étaient nombreux à s’entraîner au stade des Diablos du Cégep de Trois-Rivières. Si l’objectif du jour était davantage de fouler le terrain, les entraînements plus intensifs devront maintenant reprendre.

«Nous sommes prêts, "showtime", il faut foncer», a lancé Matte, dans un élan d’enthousiasme.

À n’en point douter, le Québécois de 36 ans se montre optimiste pour les Alouettes en vue de la prochaine saison, qui prendra son envol à Calgary, le 9 juin, contre les Stampeders. Fort de son expérience d’une décennie avec les Alouettes, il prend toutefois soin de tempérer lui-même les attentes.

«À chaque année, toutes les équipes sont optimistes au camp, l’objectif est le même pour tous : nous voulons être les champions», a-t-il dit.

Dans moins de 10 jours...

D’un point de vue personnel, Matte assure être en grande forme et compte évidemment protéger son poste sur la ligne offensive.

«Il faut toujours se battre pour notre place sur l’équipe», a affirmé le Québécois.

C’est maintenant l’heure de passer aux actes. Plus de temps à perdre : les Alouettes doivent disputer un premier match préparatoire dans moins de 10 jours, soit le samedi 28 mai, à Hamilton. La formation montréalaise poursuivra sa préparation en affrontant le Rouge et Noir d’Ottawa, le vendredi 3 juin à Montréal, avant de se tourner vers les Stampeders.

La LCF a annoncé, jeudi, avoir reporté le premier match préparatoire qui devait avoir lieu en Saskatchewan, le lundi 23 mai, entre les Roughriders et les Blue Bombers de Winnipeg. Question d’avoir le temps de s’y préparer convenablement, cette partie sera plutôt disputée le 31 mai.