Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

Boxe

Jean Pascal respecte la limite de poids

Publié | Mis à jour

Jean Pascal et Fanlong Meng n’ont eu aucune difficulté à faire le poids lors de la pesée officielle présentée en prévision de leur combat de vendredi au ProBox Events Center. 

Pascal a fait osciller la balance à 175 lb, tandis que Meng a affiché un poids de 174,6 lb. Il faut préciser que la pesée a été présentée tôt jeudi matin. Une situation qui n’est pas habituelle dans le monde de la boxe.

Le face-à-face a été respectueux. Pascal a fait sentir à Meng qu’il était prêt pour leur affrontement.

Prédiction 

C’est l’heure d’y aller de ma prédiction. J’ai appris au fil des années qu’il ne faut jamais parier contre Jean Pascal.

Lorsqu’on le croit battu d’avance, il trouve une façon de nous surprendre. Il est un fin renard lorsqu’il affronte des adversaires moins expérimentés. On se souvient qu’il avait amené Ahmed Elbiali à l’école lors d’un combat présenté dans un champ de courses de chevaux.

À 39 ans, est-ce que Pascal pourra faire la même chose avec Fanlong Meng? Possible, mais ce ne sera pas aussi facile. Meng n’est pas un pied de céleri.

Il possède un bagage intéressant chez les amateurs, dont une participation aux Jeux olympiques. C’est un gaucher qui possède une bonne technique.

Si certains boxeurs se compliquent la vie lorsqu’ils affrontent un gaucher, ce n’est pas le cas de Pascal. Son style, qui est basé sur l’instinct, cause toujours des problèmes à ses adversaires. Il n'a jamais perdu contre les gauchers en carrière.

On aura un bon combat. Un gars qui veut prouver qu’il fait partie de l’élite affronte un vétéran avec un coeur de lion.

Étant donné qu’il est le négligé dans ce combat, Pascal devra tout faire pour ne laisser aucun doute dans la tête des juges dans chaque round. Il devra bien gérer ses énergies surtout dans les derniers assauts.

Meng est un boxeur technique et calculé dans ses mouvements. Pascal devra trouver une façon de faire dérailler son plan de match en le bousculant et en le faisant boxer de reculons. Plus facile à dire qu’à faire.

Je vois Meng l’emporter par décision unanime dans un duel qui sera divertissant.