Crédit : COURTOISIE SCOTT L. THOMAS/CRUNCH DE SYRACUSE

Canadiens de Montréal

Un moment déterminant dans l’histoire du Rocket

Publié | Mis à jour

Le Rocket de Laval a ouvert les moteurs au bon moment dans le match décisif de la demi-finale de la section Nord de la Ligue américaine de hockey (LAH), mardi.

Les joueurs souhaitent que cette remontée constituera le point de départ d’une séquence les menant très loin en séries éliminatoires. 

La troupe de l’entraîneur-chef Jean-François Houle se trouvait dans les câbles face au Crunch de Syracuse, qui avait pris les devants 2 à 0 en deuxième période. Toutefois, le but d’Alex Belzile a resserré l’écart et, avec moins de 40 secondes à écouler en temps réglementaire, Cédric Paquette a créé l’égalité. 

Gabriel Bourque s’est chargé du reste de l’histoire, trompant la vigilance du gardien Maxime Lagacé en prolongation pour donner un gain de 3 à 2 et un billet pour le troisième tour au Rocket.

Reste à voir si celui-ci pourra se servir de cet élan dans sa confrontation face aux Comets d’Utica ou aux Americans de Rochester; ces deux formations disputeront la cinquième et dernière partie de leur série jeudi. À en juger par l’assurance et le calme au sein de la formation lavalloise qui accusait un retard dans un duel sans lendemain, ça ne devrait pas poser problème.

«Ça représente de grosses émotions. Mais j’ai aimé comment on a réagi en troisième période. On a effectué plusieurs poussées pour tenter de marquer le but égalisateur. Durant les matchs, il y a beaucoup de hauts et de bas. Toutes sortes de choses se passent, mais notre plan reste d’amener le plus de rondelles possible vers le filet adverse», a commenté Houle en conférence d’après-partie, affirmant ne pas avoir eu à tenir de grands discours de motivation au cours des entractes.

«Les gars savent où on est. On a de nombreux vétérans dans ce vestiaire capables de faire cela. Il s’agissait seulement d’être prêts et de donner le meilleur de nous-mêmes. [...] On a commencé à jouer vite, comme on devrait le faire d’habitude. C’est le type d’équipe que nous souhaitons être», a-t-il poursuivi.

Revenir en force 

Le but vainqueur de Bourque symbolise un peu la réussite du Rocket. L’attaquant est revenu de loin cette saison, lui qui est demeuré inactif en 2020-2021, faute d’avoir signé un contrat avec une organisation. Ayant amassé 28 points en 67 joutes avec Laval lors du calendrier régulier, il avait été blanchi dans les quatre premiers matchs contre Syracuse avant de toucher la cible.

«Il le mérite, il joue très bien pour nous. Peut-être qu’il aimerait obtenir plus de production, mais c’est un battant qui fait bien à chaque soir et cette fois, il a été récompensé avec un gros but», a ainsi louangé le défenseur Xavier Ouellet.

«Je suis content pour lui. L’an passé, il n’a pas joué au hockey et cette année, ç’a pris du temps avant d’embarquer. C’est un très bon leader apprécié de tous et quand ça va mal, il est l’un de ceux qui prennent la parole», a renchéri Houle.

Le Rocket entamera la finale de division dimanche. Il jouera à domicile si les Americans le rejoignent au troisième tour. Dans le cas contraire, il se retrouvera à Utica.