CF Montréal

Un match spécial pour Alistair Johnston

Publié | Mis à jour

Ce match à Nashville est particulier pour Alistair Johnston, qui a été membre de l’équipe du Tennessee lors de ses deux premières saisons en Major League Soccer (MLS), avant que le CF Montréal fasse son acquisition entre Noël et le jour de l’An.

«"Ali" en parle beaucoup, il ne veut certainement pas aller là et laisser quelque chose sur la table, a soutenu le défenseur Kamal Miller mardi. Il veut gagner, c’est personnel et émotif parce qu’il affronte ses amis et ses anciens coéquipiers.»

Et le principal intéressé avait dit pratiquement la même chose lors de sa rencontre de lundi avec les médias.

«J’ai hâte de revoir cette foule et de voir le nouveau stade. Je suis surtout proche des gars repêchés la même année que moi. On se parle après chacun de nos matchs et on les analyse.»

Bonne équipe

Avec 15 points, Nashville se trouve au milieu d’un groupe de quatre équipes à égalité dans l’Association de l’Ouest, en huitième place, juste sous la barre donnant accès aux éliminatoires.

Il faut dire que les hommes en jaune ont disputé leurs huit premiers matchs de la saison sur les gazons adverses en attendant que le Geodis Park ouvre ses portes.

Mais ils viennent de s’incliner 2 à 0 à Houston face au Dynamo, le week-end dernier, et Johnston croit qu’ils auront le feu au derrière.

«Je suis sûr qu’ils vont sortir très fort après le match difficile à Houston. C’est une équipe fière qui met l’accent sur l’importance de ne pas perdre deux matchs de suite.»

Joueur changé

Puisqu’il est question de Johnston, le jeune de 23 ans est un homme changé sur le plan offensif depuis son arrivée à Montréal.

Il totalise déjà un but et quatre passes en seulement 11 rencontres. En 44 matchs à Nashville, il n’avait qu’un but et deux passes décisives.

Il faut préciser toutefois que la formation américaine pratique un jeu très défensif et hermétique, ce qui laisse peu de place à la créativité offensive des défenseurs.

«Quand il est arrivé ici, la façon dont nous jouons lui a permis de révéler ses qualités offensives. Il a le ballon dans des endroits où il ne l’avait pas à Nashville. De plus, il est en mesure de servir des centres de très bonne qualité», a noté son coéquipier de l’équipe nationale du Canada, Kamal Miller.