Séries de la LNH

Retraite de Patrice Bergeron: des indices révélateurs

Publié | Mis à jour

Le premier tour des séries éliminatoires a été intense, imprévisible et remarquable. 

Louis Jean et Alex Picard reviennent sur les grandes performances, les surprises et les déceptions du tour initial et mettent également la table pour la suite des choses, qui s’annonce aussi excitante, dans le balado «Temps d’arrêt». À écouter ici:

Les amateurs de hockey ont été très gâtés au cours des deux dernières semaines, alors qu’il s’est marqué le plus de buts en 30 ans et que cinq matchs numéro sept ont été nécessaires, et ceux-ci ont été spectaculaires, surtout les deux derniers, qui se sont terminés au-delà du temps réglementaire. 

«Une première ronde de 51 matchs, on n’avait pas vu ça depuis une éternité. Ce sera difficile, mais j’espère que le deuxième tour sera aussi impressionnant et enlevant que le premier», a souhaité Jean en fin de podcast.   

«Bergeron est rendu ailleurs»  

Parlant de conclusion, est-ce que Patrice Bergeron a disputé son dernier match dans la LNH, samedi, avec l’élimination des Bruins par les Hurricanes à l’issue du septième et ultime affrontement? 

Louis et Alex croient que l’attaquant québécois décidera fort probablement que le temps est venu de prendre une retraite bien méritée. 

«Tout le monde aimerait le voir jouer pendant encore quelques saisons, mais je pense qu’il est rendu ailleurs physiquement et mentalement», a soutenu l’ancien défenseur. 

«Je suis déjà passé par là. Physiquement, ce n’est pas aussi évident à 36-37 ans qu’en début de carrière. En plus, Bergeron a subi plusieurs blessures et commotions cérébrales dans les dernières années. 

«Et à cause de la pandémie de COVID-19, les deux dernières saisons n’ont pas été roses, alors que les équipes ont joué beaucoup de matchs en peu de temps. Il y a plusieurs choses à prendre en considération. Au final, ça va être son choix.»

Selon Picard, que Bergeron accroche ou non ses patins, «il va demeurer un Bruin». «Je suis certain que les Bruins vont lui trouver du travail dans l’organisation», a-t-il prédit. 

Une question de temps...  

L’animateur de «Temps d’arrêt» a lui aussi l’impression que «Bergeron est peut-être prêt à passer à autre chose». Il en a eu un indice après l’élimination des Bruins.

«C’est rare de voir un joueur faire l’accolade à ses coéquipiers sur la glace comme Patrice Bergeron l’a fait. Ça semble indiquer, comme je le pense depuis un certain temps, qu’il y a de fortes chances qu’il prenne sa retraite. Sa décision n’est cependant pas encore prise, a précisé Jean.

«Il considère depuis déjà plusieurs années que le contrat qu’il vient de terminer allait probablement être son dernier. Je ne sais pas ce qui pourrait lui faire changer d’idée.» 

Lundi, jour de bilan chez les Bruins, le Québécois a laissé entendre qu’une période de réflexion sera nécessaire avant de décider de son avenir.

«Pour être honnête avec vous, je ne sais pas encore ce que je vais faire. J’ai besoin de temps pour réfléchir à beaucoup de choses et prendre la meilleure décision pour ma famille et moi.»

BRUINS_HURRICANES -

Le prototype parfait   

Peu importe son choix, Bergeron ne sera jamais oublié à Boston.

«Il a connu une glorieuse carrière. Il a marqué l’histoire des Bruins et de la LNH. Il a tout donné, l’a félicité l’animateur de TVA Sports. Il s’en va directement au Temple de la renommée, c’est certain.»

En plus de ses statistiques offensives enviables (982 points en 1216 matchs), le centre de L’Ancienne-Lorette excelle dans les deux autres zones. D’ailleurs, le capitaine des Bruins fait partie pour la 11e année de suite des trois finalistes à l’obtention du trophée Frank-J.-Selke, qui récompense le meilleur attaquant à caractère défensif. S’il est couronné pour la cinquième fois, il établirait un record de la LNH, qu’il partage pour l’instant avec Bob Gainey. 

«Beaucoup d’équipes voudraient cloner Patrice Bergeron, qui est perçu comme le modèle parfait de l’attaquant qui joue bien sur 200 pieds.» 

SOMMAIRE DU BALADO :   

1re minute :

Doit-on paniquer à Toronto alors que les Maple Leafs ont encore été incapables de passer le premier tour des séries? Louis et Alex croient plutôt que la patience est de mise et que de grands changements ne sont pas nécessaires. 

8e minute :

Selon Alex, les Canadiens doivent calquer la mentalité du Lightning et ne pas chercher d’excuses, comme le facteur fatigue dont on a entendu parler durant toute la saison à Montréal.

11e minute :

Est-ce la fin pour Patrice Bergeron? Louis pense qu’il est fort probable que l’attaquant des Bruins décide de prendre sa retraite.

14e minute :

Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kristopher Letang ont disputé «assurément» leur dernier match ensemble, avance Alex. 

18e minute :

Jacob Trouba méritait-il une suspension pour son coup de coude au visage de Sidney Crosby? Non, clament Louis et Alex. 

Selon eux, Nikita Zadorov ne méritait pas non plus une suspension pour sa mise en échec à la tête de Luke Glendening.

24e minute :

Jake Oettinger a été le meilleur joueur du premier tour, soutient Alex. «Je ne me rappelle pas d’avoir vu une aussi bonne performance de la part d’un gardien en première ronde des séries. Je lui offrirais tout de suite un contrat de huit ans.»

28e minute :

Marc-André Fleury reviendra-t-il avec le Wild la saison prochaine? Tout porte à croire que non. 

31e minute :

Connor McDavid a su se lever contre les Kings et a montré d’autres facettes de son jeu. «Il a vraiment pris l’équipe sur ses épaules», constate Alex. 

33e minute :

On termine le balado avec les prédictions de Louis et d’Alex pour le deuxième tour des séries.