Séries de la LNH

Sidney Crosby est fier de son équipe malgré tout

Publié | Mis à jour

La défaite dans un match numéro 7 est toujours difficile à digérer, mais le capitaine des Penguins de Pittsburgh, Sidney Crosby, n’est pas moins fier de son équipe pour autant, estimant qu’elle a déjoué les pronostics cette année.

Le numéro 87 de la formation de la Pennsylvanie a tenu à rendre hommage à ses coéquipiers, malgré le fait que les Rangers ont effacé un retard de 3 à 1 dans la série avec une victoire de 4 à 3, dimanche à New York.  

«Regardez notre groupe cette année, a commencé par dire Crosby en conférence de presse après le match ultime. Vous voyez les gars qui ont eu leur meilleure année en carrière et tout ce que nous avons traversé pour nous rendre à ce point. Bien des gens ne s’attendaient pas à ce qu’on se rende si loin et même qu’on se rende en séries éliminatoires.»

«Nous avions des attentes élevées et plusieurs gars ont contribué. Pour toutes ces raisons, nous pensions que nous serions encore en train de jouer. Mais c’est dur. Nous avons fait beaucoup de bonnes choses et les gars ont tout donné.»

Bonds capricieux  

Malgré ce revers, Crosby estime que les Penguins n’ont rien à se reprocher au niveau de leurs performances. S’il a convenu que quelques très courtes séquences plus difficiles leur ont coûté cher, il croit que le plan de match a été suivi à la lettre et que les Rangers ont profité des bonds favorables de la rondelle.

«Je pense que nous avons joué de la bonne façon. Vous regardez l'affrontement numéro 5, nous avons eu une séquence difficile de quelques minutes. Dans la sixième partie, cette séquence était encore plus courte et ils sont revenus dans le match. [Dimanche], nous étions dans le coup et il y a eu des bonds capricieux.»

«Nous avons joué un excellent match [dimanche] et du bon hockey dans la série. Nous n’avons pas marqué le but qui a fait la différence, mais même lorsque nous avions l’avance, nous avons joué de la bonne façon. [Dimanche] est le parfait exemple que tout peut arriver dans une partie.»

La fin d’une époque?  

Maintenant, le noyau de l’équipe composé de Crosby, Evgeni Malkin et Kristopher Letang, qui a fortement contribué aux trois dernières conquêtes de la coupe Stanley du club, pourrait être démantelé. Mais quelques minutes après la défaite, Crosby n’avait pas trop envie d’élaborer sur le sujet.

«C’est une possibilité, a avoué Crosby. Mais je pense que vous essayez de ne pas trop penser à cela. Vous espérez faire un long parcours en séries éliminatoires. Ça vous trotte malgré tout dans la tête.»

Malkin et Letang seront tous les deux joueurs autonomes sans compensation au mois de juillet.

«Ce n’est pas ma décision. Évidemment, j’ai eu de grandes expériences en jouant avec ses joueurs cette année. Je sais ce qu’ils apportent.»

Par ailleurs, l’attaquant Brian Boyle a été opéré au genou et sa convalescence devrait durer six semaines. Il s’est blessé vendredi dans le match numéro 6 et était absent pour la rencontre ultime.