LNH

Nikita Zadorov s'en tire, les Stars motivés

Publié | Mis à jour

Donnés favoris pour franchir le premier tour des séries éliminatoires contre les Stars de Dallas, les Flames devront maintenant remporter le septième match du duel à Calgary, dimanche, pour y parvenir.

«Je sais que certains croient que nous ne sommes pas supposés de jouer encore, nous serions supposés être en vacances de golf actuellement, mais ce n’était pas ça notre intention en amorçant la série, a laissé savoir l’entraîneur-chef des Stars de Dallas Rick Bowness, tel que cité sur le site web de la Ligue nationale de hockey. Nous ne nous sommes pas qualifiés pour les éliminatoires pour être le simple tremplin d’une équipe pour la deuxième ronde. Et voilà que nous sommes rendus au septième match et nos gars méritent beaucoup de crédit.» 

L’ultime rencontre a été rendue nécessaire quand les Stars ont vaincu les Flames par le pointage de 4 à 2 lors du sixième match, vendredi soir, à Dallas.

«C’était tout un match, mais nous n'avons simplement pas été en mesure d’obtenir le but égalisateur, avait pour sa part convenu l’entraîneur-chef des Flames Darryl Sutter, au terme de la rencontre. Ça prend beaucoup de choses pour conclure une série, nos joueurs continuent d’apprendre à quel point c’est difficile.»

Aucune suspension 

Les Flames pourront minimalement compter sur la présence dans leur formation du défenseur Nikita Zadorov qui, malgré une mise en échec à la tête d'un attaquant des Stars, n'a pas été suspendu. Voyez la séquence dans la vidéo principale ci-dessus.

Le département de la sécurité des joueurs de la LNH a conclu qu'aucune sanction supplémentaire n'était nécessaire pour ce coup porté à l'endroit de Luke Glendening. Or, ce dernier avait dû quitter la rencontre de vendredi, en deuxième période, sans être en mesure de revenir au jeu.

«Malgré le fait qu’il y ait un contact significatif à la tête, Zadorov a pris un angle d’approche raisonnable, sans mouvement additionnel vers le haut ou l’extérieur, résultant en un contact majoritairement au corps, peut-on lire comme explication, sur le compte Twitter du département. Ainsi, en vertu de la règle 48.1 (i), le contact à la tête est considéré comme inévitable.»

Zadorov n’avait d’ailleurs écopé d’aucune pénalité sur la séquence. L’arrière russe a même mis la table pour le match ultime, lui qui a été impliqué dans une escarmouche à la toute fin du sixième duel. En quittant vers le vestiaire, Zadorov a même été vu en train de s’adresser à Jamie Benn, en le pointant du doigt. «Je m’en viens pour toi. Je m’en viens», a-t-il lancé.