Séries de la LNH

La malédiction de Toronto

Publié | Mis à jour

Il y avait l’espoir d’un scénario différent. Mais l’histoire reste encore une fois la même avec un autre revers au premier tour des séries pour les Maple Leafs. La guigne s’acharne sur cette ville où il n’y a pas eu de hockey des séries au deuxième tour depuis 2004 et aucune conquête de la coupe Stanley depuis 1967.

«Le sentiment est le même, le résultat est le même, a murmuré le défenseur Morgan Rielly. J’aurai besoin de temps pour digérer ça. C’est très décevant.» 

À l’image de l’an dernier contre le Canadien, les Maple Leafs ont bousillé une autre occasion de gagner un septième match. Mais cette fois, ils ont perdu contre le double champion de la Coupe Stanley, le Lightning de Tampa Bay.

Malgré une blessure à Brayden Point en première période, le Lightning a triomphé des Leafs 2 à 1, samedi, au Scotiabank Arena.

«C’est frustrant, a reconnu le capitaine John Tavares qui était rongé par les émotions. Nous avons eu nos chances dans les deux derniers matchs, mais nous n’avons pas accompli ce que nous voulions.»

Six ans d’affilée 

Sous l’ère d’Auston Matthews et de Mitchell Marner, les Maple Leafs ont maintenant perdu six ans d’affilée au premier tour des séries (incluant le tour des qualifications contre les Blue Jackets de Columbus en 2020).

Les Leafs avaient écrit un record d’équipe avec une récolte de 115 points (54-21-7) cette saison. Mais on retiendra encore une fois l’élimination hâtive de l’équipe.

À Toronto, on cherchera des coupables. Sheldon Keefe, Kyle Dubas et Brendan Shahanan auront le sommeil léger lors des prochains jours.

Deux fois Paul 

«Nous créons des héros avec ce type de rencontre. Ce ne sera pas nécessairement la grande étoile.»

Corey Perry avait fait cette déclaration après l’entraînement matinal du Lightning. À sa 10e expérience dans un septième match, Perry savait de quoi il parlait. Le héros pour le Lightning a pour nom : Nicholas Paul.

Originaire de Mississauga en Ontario, Paul a marqué les deux buts des gagnants. Julien BriseBois, le directeur général du Lightning, a encore eu du flair en faisant son acquisition des Sénateurs d’Ottawa peu de temps avant la date limite des échanges.

CE QU'ON A REMARQUÉ

Point reste au banc

Le mot courage restera toujours dans le vocabulaire des joueurs de hockey. Encore plus en séries. Encore plus pour un septième match. En fin de première période, Brayden Point s’est blessé à la jambe droite en chutant après un pivot en entrée de territoire. Le numéro 21 du Lightning a immédiatement regagné le vestiaire sans pouvoir mettre de poids sur sa jambe. Point a tenté un retour en deuxième période. Il a fait une seule présence avant de finalement déclarer forfait. Il se tenait la jambe quand il tentait d’accélérer. Malgré la douleur, il est resté au banc pour le reste du match afin d’encourager ses coéquipiers.

Décision controversée

Il n’y a jamais une grande dose d’amour pour les arbitres. Éric Furlatt a subi les foudres des partisans torontois en décernant une punition à Justin Holl pour obstruction contre Anthony Cirelli en deuxième période. John Tavares avait profité du léger bloc de son défenseur pour gagner de l’espace et battre Andreï Vasilevskiy d’un bon tir. Mais il n’y a pas eu de but en raison de l’infraction.