Crédit : AFP

NBA

James Harden incendié par les médias après sa piètre performance

Publié | Mis à jour

James Harden a été incendié par les médias américains vendredi après sa piètre performance qui a valu à son équipe des 76ers de Philadelphie d'être éliminée dans le cadre des séries de la NBA.

Harden, qui a rejoint les Sixers en février avec pour objectif de leur faire gagner le championnat, a livré une performance anonyme jeudi soir et Philadelphie a perdu 99-90 le 6e match décisif face à Miami. 

Harden, 32 ans, n'a marqué en 42 minutes de jeu que 11 points avec seulement neuf passes et «The Beard» (le barbu) n'a tenté que deux tirs en seconde période, tous deux ratés.

«Cela a été l'une des performances les plus catastrophiques d'un joueur vedette lors des récentes éliminatoires de la NBA, a affirmé l'analyste de la chaine de télévision ESPN Stephen A. Smith. 

«James Harden a été si mauvais la nuit dernière qu'on aurait presque pu croire qu'il le faisait exprès.»

Skip Bayless, l'expert basket de la chaine concurrente Fox, s'est lui aussi interrogé sur la motivation du joueur. "Il est clair qu'il ne voulait pas aller en finale, car gagner ne l'intéresse pas. Cela l'intéresse plus d'être MVP (le meilleur joueur), de figurer parmi les 75 meilleurs joueurs de tout les temps de la NBA et de gagner beaucoup d'argent, mais il s'est maintenant trahi".

Harden a de son côté espéré, après la défaite face à Miami, pouvoir rester avec l'équipe de Philadelphie qu'il estime capable de gagner le championnat.

«Personnellement, cela a été une longue année pour moi. Mais c'est fantastique depuis que je suis ici. Nous essayons de construire quelque chose très rapidement, de bâtir vite une équipe capable de remporter le championnat ce que nous pouvons faire. Mais il manque encore quelques éléments», a-t-il estimé.

En 21 rencontres avec les Sixers, il a marqué en moyenne 21 points par match, soit son plus faible score depuis sa saison 2011-2012 avec le Thunder d’Oklahoma City (16,8).

Son propre coéquipier Joel Embiid a de son côté asséné que Harden n'était plus que l'ombre de celui qui avait été désigné en 2018 MVP alors qu'il jouait avec Houston.