Séries de la LNH

Une identité retrouvée chez les Blues

Publié | Mis à jour

Les Blues de St. Louis ont l’impression d’avoir renoué avec les habitudes qui leur permettent d’obtenir du succès, particulièrement en troisième période du cinquième match de la série les opposant au Wild de Minnesota.

Pendant celle-ci la formation du Missouri a fait mouche à trois reprises pour signer un gain de 5 à 2, mardi. Elle a ainsi pris les devants 3 à 2 dans la série.

«Je trouve que nous avions vraiment notre identité pendant le troisième tiers, a analysé l’attaquant Brandon Saad en conférence de presse d'après-match. Nous nous sommes améliorés au fur et à mesure que la rencontre avançait. En troisième, nous faisions des jeux simples, nous allions en fond de territoire, nous imposions notre échec-avant et nous les avons fait travailler.»

«Au début, nous les avons en quelque sorte laissés jouer dans leur territoire et en zone neutre. Ils obtenaient des chances. Nous avons resserré la situation au fur et à mesure», a poursuivi le vétéran de 29 ans.

L’entraîneur-chef Craig Berube a sensiblement fait le même constat.

«Notre équipe est construite pour aller loin dans les matchs et profondément dans les séries éliminatoires, a-t-il affirmé. C’est ce que nous sommes. Nous perdions 2 à 1 aujourd’hui [mardi] et nous sommes revenus de l’arrière. Nous avons capitalisé et fait le boulot.»

Kaprizov ne peut pas tout faire

Pour finir «le boulot» et passer à la prochaine ronde des séries, les Blues devront se méfier de Kirill Kaprizov. Le Russe de 25 ans est tout simplement spectaculaire depuis le début des hostilités, lui qui a touché la cible à sept occasions déjà.

«Il est incroyable, a dit l’entraîneur-chef du Wild, Dean Evason. Il est physique. Ce serait super d’avoir 20 joueurs comme lui.»

«Le jeune continue simplement de compétitionner avec vigueur et il veut gagner. Il est le leader de cette équipe. Il n’avait tout simplement pas assez de gars en mission à ses côtés ce soir [mardi].»

De son côté, Kaprizov n'en avait que faire des deux buts qu’il a inscrits dans le cinquième duel face aux Blues.

«L’objectif n’est pas qu’un joueur fasse bien. L’objectif est que l’équipe joue bien et nous n’avons pas gagné. C’est pour la victoire que nous jouons. Nous avons maintenant la chance d'effectuer quelques changements et de ramener la série à la maison pour un septième affrontement. C’est ce que nous devons faire», a indiqué le meilleur joueur du Wild.

Pour atteindre son but, Kaprizov et ses coéquipiers devront l’emporter, jeudi soir, au Enterprise Center.