SPO-HKO-HKN-2017-NHL-AWARDS---MEDIA-AVAILABILITY

Crédit : AFP

Repêchage de la LNH

Les «Sens» auront l'embarras du choix

Publié | Mis à jour

La chance ne leur a peut-être pas souri à la loterie du repêchage de la Ligue nationale de hockey, mais les Sénateurs d’Ottawa ne se plaindront certainement pas de détenir le septième choix au total de l’encan.

Les attentes étaient modestes pour l’équipe ottavienne à l’aube du tirage au sort : avec 6,5 % des chances de bondir jusqu’à la première sélection, les «Sens» s’attendaient à repêcher en dehors du top 5. 

«Nous sommes heureux d’ajouter un autre talent du top 10 dans notre excellent bassin d’espoirs, a indiqué dans un communiqué le directeur général Pierre Dorion, mardi.

«[Le chef du recrutement amateur] Trent Mann et son équipe ont travaillé fort toute l’année pour évaluer ce que nous percevons comme un repêchage avec beaucoup de profondeur. Nous avons hâte d’ajouter une pièce importante dans notre organisation en juillet.»

Les partisans des Sénateurs ne devraient toutefois pas trop s’attacher à cette sélection, puisque Dorion a révélé dans son bilan de saison qu’il était ouvert à s’en départir pour obtenir de l’aide immédiate.

De plus, les «Sens» détiennent deux sélections de deuxième et troisième ronde en 2022, en plus d’avoir choisi quatre fois dans le top 10 lors des quatre derniers encans.

Si aucune offre ne parvient à charmer Dorion, l’équipe de la capitale canadienne pourra jeter son dévolu sur un espoir de qualité. Les défenseurs Simon Nemec et David Jiricek, en plus des attaquants Matthew Savoie, Joakim Kemell et Conor Geekie, pour ne nommer que ceux-là, pourraient être ignorés par les six premières formations qui se prononceront au Centre Bell en juillet.