Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Le Sean Thomas-Erlington des Alouettes?

Publié | Mis à jour

Le directeur général des Alouettes de Montréal, Danny Maciocia, voit beaucoup de potentiel en Ryth-Jean Giraud.

«S’il performe comme on le souhaite, il peut devenir l’équivalant du Sean Thomas-Erlington des Alouettes», a lancé le DG, quelques jours après avoir sélectionné le porteur de ballon en cinquième ronde (42e au total) du dernier repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF).

Il s’agit d’une comparaison flatteuse quand on considère que Thomas-Erlington s’est établi comme le couteau suisse de l’attaque des Tiger-Cats de Hamilton dans les dernières années. Les deux demis ont un gabarit semblable. Ils sont également capables d’être une menace avec leurs jambes et via les airs.

«Ryth-Jean peut courir avec le ballon, peut attraper des ballons en sortant du champ arrière et peut retourner des bottés. Il coche beaucoup de cases», a indiqué Maciocia.

«Je trouve que c’est un jeune qui a beaucoup de talent. Il devrait être capable de connaitre du succès au prochain niveau, mais ça va dépendre de lui.»

Faire ses preuves

Maciocia connait très bien Giraud, puisqu’il était son entraîneur-chef lors de ses deux premières saisons chez les Carabins de l’Université de Montréal. Le footballeur de 25 ans pense que cela a peut-être contribué au fait que les Alouettes l’ont repêché, mais il sait très bien que cela ne veut absolument rien dire pour sa suite des choses.

«C’est entre mes mains et je dois saisir les opportunités qui se présenteront à moi. Je sais que je dois démontrer que j’ai ma place dans la LCF», a déclaré Giraud, qui se prépare pour le début du camp d’entraînement des Alouettes.

«Danny m’a fait comprendre que je me devais d’être à mes affaires, a-t-il poursuivi. Il m’a dit que j’avais le talent pour y arriver. Je me dois de bien connaitre le livre de jeux et d’arriver au camp d’entraînement en santé.»

Bien entouré

En ce qui concerne le livre de jeux et les façons de faire chez les professionnels, Giraud se trouve chanceux de faire son arrivée dans un environnement où il y a plusieurs visages familiers.

«Je connais bien le personnel des Alouettes et plusieurs de mes anciens coéquipiers sont dans l’équipe. Je pense que cela va me faciliter un peu la tâche.»

Avec les «Als», il renouera en effet avec plusieurs anciens des Carabins, dont les joueurs offensifs Kevin Kaya et Régis Cibasu. Sur les unités spéciales, c’est son ancien entraîneur Byron Archambault qui est maintenant le maitre à bord à Montréal.