Crédit : AFP

Tennis

Bianca Andreescu avance, Leylah Fernandez échoue à Rome

Publié | Mis à jour

Contrairement à Bianca Andreescu, Leylah Fernandez n’a pas été en mesure d’obtenir son billet pour les huitièmes de finale du tournoi de Rome, mercredi.

La Québécoise a été défaite par la Russe Daria Kasatkina en trois manches de 4-6, 6-3 et 7-6 (2). Il s’agissait du deuxième affrontement de la 18e joueuse mondiale sur la terre battue italienne, puisqu’elle bénéficiait d’un laissez-passer pour la première ronde de cette compétition.

Les match étaient diffiusés à TVA Sports direct.

Pour vaincre la 23e athlète au classement de la WTA, Fernandez a démontré une certaine persévérance. Ce fut notamment le cas au 10e jeu du premier set, où elle a mis fin à l’engagement sur sa quatrième balle de manche.

Incapable de s’imposer au service par la suite, l’athlète de 19 ans a été brisée deux fois en deuxième manche et a vu son adversaire niveler la marque.

Fernandez est toutefois revenue en force au troisième set, brisant Kasatkina au septième jeu. La gagnante a cependant repris son dû dès qu’elle en a obtenu l’occasion. Au bris d’égalité, la Russe a pris son envol au quatrième point et n’a pas regardé en arrière par la suite.

La résilience d’Andreescu

Un peu plus tôt en journée, Andreescu a vaincu l’Espagnole Nuria Parrizas Diaz en deux manches de 6-3 et 7-6 (4) dans son affrontement des 16e de finales.

La Canadienne a notamment connu un passage à vide au début du deuxième set et a tiré de l’arrière 0-3. Elle a toutefois trouvé le moyen de revenir de l’arrière et forcé la tenue d’un bris d’égalité.

Andreescu a réussi à prendre le service de sa rivale à quatre reprises en autant d’occasions de bris. Elle a aussi sauvé neuf des 12 balles de bris que la 51e athlète sur l’échiquier mondial s’était offertes.

En possession des balles, l’Ontarienne de 21 ans a mis en jeu 61 % de ses premières balles et remporté 67 % des échanges disputés sur celles-ci. Elle a réussi un as et commis trois doubles fautes.

«J’ai l’impression d’avoir bien joué, a dit Andreescu au site web de la WTA. J’ai fait usage de plusieurs bonnes stratégies, mais elle a fait la même chose. Ce fut en quelque sorte celle qui a été capable d’élever le plus son niveau de jeu dans les moments importants.»

En huitième de finale, Andreescu a rendez-vous avec la Croate Petra Martic. La représentante de l’unifolié n’a pas franchi cette étape d’un tournoi depuis l’événement de Strasbourg en mai 2021.

Par ailleurs, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire, la Mexicaine Giuliana, ont vaincu les Kazakhes Anna Danilina et Ekatarina Alexandrova 7-5, 3-6 et 10-7 en huitième de finale. La représentante de l’unifolié et sa coéquipière sont les deuxièmes têtes de série du double féminin à Rome.