LNH

Un repos salutaire pour l’Avalanche

Publié | Mis à jour

Conscients que leurs rivaux du premier tour éliminatoire avaient peu à offrir et étaient privés de leur gardien numéro 1, les joueurs de l’Avalanche du Colorado voulaient régler le cas des Predators de Nashville rapidement et, leur mission accomplie, ils pourront panser leurs plaies en attendant un défi plus relevé.

La meilleure formation de l’Association de l’Ouest de la Ligue nationale de hockey a complété le balayage des «Preds» en l’emportant 5 à 3, lundi, et attend le vainqueur du duel opposant le Wild du Minnesota aux Blues de St. Louis. À l’intérieur du vestiaire, personne ne refuse un repos qui pourrait s’avérer crucial dans la suite du parcours risquant d’être plus ardu.

«On va savourer cela bien vite. Il s’agit seulement de la première étape. On appréciera le tout un peu, mais il faudra avancer. Évidemment, nous ne connaissons pas encore notre prochain adversaire. Ce sera toutefois une équipe bien familière, a expliqué au site NHL.com le défenseur Cale Makar. À nos yeux, nous sommes déjà rendus à l’étape suivante. On est à l’endroit souhaité, mais nous devons nous assurer de demeurer tissés serrés au cours de ce petit arrêt.»

Éviter le jour de la marmotte

Effectivement, l’Avalanche voudra continuer sa belle poussée, ce qu’elle avait été incapable de réussir au deuxième tour des séries l’an passé. Après avoir balayé les Blues, la troupe de l’entraîneur-chef Jared Bednar avait trébuché devant les Golden Knights de Vegas. Sauf que cette année, les éléments de premier plan du Colorado ont répondu présent jusqu’ici. Auteur du deuxième filet des siens lundi, Makar domine le circuit Bettman avec 10 points même s’il évolue à la défense.

«Il est possiblement le meilleur joueur de la ligue actuellement, a évalué l’attaquant Nathan MacKinnon. Sa façon de dominer à partir de l’arrière est phénoménale. Toute la saison, mais dans cette série en particulier, il a effectué un autre pas grâce à son leadership dans le vestiaire. Il est plus volubile. Et sur la glace, il est tellement en contrôle. Il est peut-être l’un des meilleurs arrières à avoir joué à ce stade de sa carrière.»

Outre Makar, les MacKinnon, Gabriel Landeskog et Mikko Rantanen ont utilisé leur touche offensive à bon escient face aux Predators. Les deux premiers ont amassé six points chacun, tandis que le Finlandais a amassé cinq mentions d’aide. Il reste toutefois que Bednar espère le retour en forme de son gardien Darcy Kuemper, qui a manqué le dernier rendez-vous à Nashville en raison d’une blessure à l’œil subie pendant la partie précédente, samedi. Son remplaçant Pavel Francouz s’est bien débrouillé en réalisant 28 arrêts, lundi.