Le Capitaine des Saguenéens de Chicoutimi Michaël Pellerin salue

Photo : Le capitaine des Saguenéens, Michaël Pellerin, salue son ami Louis Crevier, des Remparts, à la suite de l’élimination des Sags en trois matchs, lundi, à Chicoutimi. Crédit : Photo Roger Gagnon

LHJMQ

Les Diables rouges balaient la série contre les Saguenéens

Publié | Mis à jour

Les Remparts de Québec ont complété le balayage face aux Saguenéens de Chicoutimi, lundi soir, mais ils ont eu à travailler fort. La troupe de Yanick Jean a offert sa meilleure opposition de la série aux Diables rouges, mais ce ne fut pas assez pour forcer la tenue d’un match no 4.

• À lire aussi: Les bagarres dans le hockey junior sous la loupe

Les Remparts l’ont emporté 6 à 3, mais avaient vu les Sags prendre les devants 2 à 0 après la première période, après qu’ils eurent inscrit deux buts en l’espace de 15 secondes, ceux d’Émile Duquet et de Xavier Roy, donnant de l’énergie à une foule parsemée, mais fort bruyante au centre Georges-Vézina. 

« Je m’attendais à ça. Je savais qu’ils vendraient chèrement leur peau, surtout ici. Ils jouent bien sur cette grande glace-là. On a pris quelques pénalités en partant et ils ont marqué deux buts rapides. Toutefois, le trio de Nate [Gaucher], James [Malatesta] et P-O [Roy] a connu un fort match. Ils ont marqué des buts importants pour nous », a analysé Patrick Roy. 

La deuxième unité des Diables rouges a effectivement mené la charge. Malatesta a tout d’abord réduit l’écart des Sags à 2 à 1 en milieu de deuxième d’un tir d’un angle impossible, puis Gaucher a donné les devants pour la première fois aux Remparts, 14 secondes après que Xavier Filion eut créé l’égalité. 

Malatesta a frappé de nouveau en troisième, brisant l’égalité de 3 à 3 avec un tir parfait et en marquant un but qui allait devenir celui de la victoire. 

« On savait qu’on devait mettre des rondelles au filet et j’ai vu un petit trou et la rondelle est rentrée, a expliqué Malatesta à propos de son premier but. Après ça, on a mieux bougé nos pieds et ils ont pris des pénalités. Ça nous a permis de prendre les devants. » 

UNE LEÇON 

Pour Patrick Roy, le match de lundi peut servir de leçon pour la suite des choses.  

« Je ne veux surtout pas leur enlever le crédit parce que j’ai trouvé qu’ils ont très bien joué, mais nous, on n’a peut-être pas joué comme on était capables de le faire. On a tout de même trouvé un moyen de gagner et c’est tout à l’honneur de nos joueurs. Par contre, c’est une leçon pour nous. Il faut jouer du meilleur hockey que ça si on veut aller plus loin. » 

Zachary Bolduc, auteur des deux derniers buts des siens, dont le dernier dans un filet désert, ne croit pas que les --Remparts ont pris les Sags à la légère en début de match. 

« Notre préparation a été numéro 1, on s’attendait à ce qu’ils sortent forts. On a bien géré ça malgré tout. On a démontré qu’on avait du caractère », a-t-il affirmé.

BONS MOTS POUR CREVIER 

Lors de la traditionnelle poignée de main, Yanick Jean a échangé quelques mots avec son ancien défenseur Louis Crevier. 

« Louis, je lui ai dit maintes et maintes fois ce que je pensais de lui. C’est devenu tout un joueur de hockey et une personne exceptionnelle. Je lui ai dit que j’ai été fier de le diriger pendant trois ou quatre ans et de contribuer à son développement. On voit ce qu’il amène sur la glace. [...] Je suis fier de lui et je veux qu’il aille le plus loin possible. Il est en mission et il a joué une très bonne série. Il a fait des pas de géants depuis qu’il est arrivé dans la ligue. »