Séries de la LNH

Les Hurricanes prennent le contrôle

Publié | Mis à jour

Coulés par leur indiscipline dimanche, les Hurricanes de la Caroline ont évité le cachot, mardi à Raleigh. Ils ont ainsi vaincu les Bruins de Boston 5 à 1 et auront la chance de mettre un terme à cette série de premier tour en six matchs, jeudi.

Après avoir encaissé deux buts sur neuf jeux de puissance à Boston, les Hurricanes ont cette fois été les agresseurs en avantage numérique avec deux buts en cinq occasions.  

Les résultats des cinq premières rencontres de cette série laissent toutefois entrevoir la tenue d’un match ultime à Raleigh puisque l’équipe à domicile a remporté toutes les parties jusqu’ici. Or, le sixième duel aura lieu au Massachusetts, jeudi.

«Vous avez été incroyables ce soir, a d’ailleurs fait valoir le gardien Antti Raanta en s’adressant aux partisans, lors d’une entrevue sur la glace après le match au micro de la chaîne Bally Sports South. Vous nous donnez tellement d’énergie. Nos oreilles continuent de bourdonner même quand on est à la maison à essayer de dormir.»

Discipline  

Visiblement, le mot d’ordre était «discipline» pour les Hurricanes. Pour la première fois de la série, ils n’ont pas été punis en première période. Le résultat a été excellent puisqu’ils ont inscrit les deux premiers filets de la rencontre, gracieuseté de Jaccob Slavin et Tony DeAngelo.

La recrue Seth Jarvis a ensuite ajouté deux buts – un en deuxième et un autre en troisième – et les Hurricanes n’ont jamais été inquiétés, malgré le but de Connor Clifton à mi-chemin au dernier tiers.

«Quand nous jouons comme nous voulons jouer, nous sommes une équipe dure à battre, a lancé Raanta. En voyant le début du match, je crois qu’on a joué de la bonne façon. C’était un effort d’équipe complet ce soir et nous devons maintenant en avoir une de plus.»

Vincent Trocheck a mis la touche finale dans une cage déserte, récoltant son troisième point du match. Teuvo Teravainen et Sebastian Aho ont également contribué à la cause avec deux aides chacun.

Raanta brille encore  

Raanta a jusqu’ici connu une série mouvementée. Blessé lors du deuxième match après avoir brillé au cours du premier, il a connu une sortie difficile dimanche. Mais devant ses partisans, il a une fois de plus montré qu’il était une solution de rechange de luxe en l’absence de Frederik Andersen.

À seulement son quatrième départ en carrière en séries – tous cette année –, le Finlandais de 32 ans a repoussé 34 rondelles. Il montre ainsi un taux d’efficacité de ,942 depuis le début du tournoi printanier.

«Quand nous jouons comme nous voulons jouer, nous sommes une équipe dure à battre. En voyant le début du match, je crois qu’on a joué de la bonne façon. C’était un effort d’équipe complet ce soir et nous devons maintenant en avoir une de plus.»

À l’autre bout de la patinoire, la recrue Jeremy Swayman a été bombardé de 37 tirs.

En bref  

Après avoir raté le match numéro 4 en raison de la COVID-19, Charlie McAvoy était de retour dans la formation des Bruins. Il a été blanchi, terminant le match à -1 en 25 min 04 s de temps de jeu. Son partenaire régulier, Hampus Lindholm, était toutefois toujours absent après une mise en échec d’Andrei Svechnikov dans le deuxième match.

Après avoir récolté 10 points dimanche, le trio de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak a été blanchi de la feuille de pointage.