Canadiens de Montréal

À VOIR: Juraj Slafkovsky comparé à une étoile montante

Publié | Mis à jour

À moins de deux mois du repêchage 2022 de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui se tiendra le 7 juillet prochain au Centre Bell à Montréal, aucun espoir ne semble véritablement faire l’unanimité aux yeux des différents magnats du hockey alors que les Canadiens parleront au premier rang.

Ayant œuvré en tant que directeur du recrutement et du développement des joueurs chez les Ducks d’Anaheim durant une vingtaine d’années, Alain Chainey a fait aller ses différents contacts du circuit Bettman pour en apprendre davantage sur les espoirs, mais cette fois, vue de l’intérieur. 

«J’ai fait parler mes amis recruteurs. Lorsqu’il est question du potentiel de développement pour le futur d’une organisation, j’ai senti que le nom de Juraj Slafkovsky revenait plus souvent», a expliqué en entrée de jeu l’homme de hockey.

Le jeu des comparaisons

Qui dit repêchage, dit jeu des comparaisons. Comme à chaque année, les espoirs les plus en vue sont analysés et comparés aux différents joueurs de la LNH. Shane Wright a été mesuré à nul autre que Patrice Bergeron. Logan Cooley rappelle Jack Hughes à certains et disons que Juraj Slafkovsky n’a pas à rougir des rapports à son sujet, si on se fit aux propos de Chainey.

«Plusieurs le comparent à Andrei Svechnikov des Hurricanes de la Caroline.»

Sélectionné deuxième au total de l’encan 2018 par les Canes, l’attaquant de puissance vient de conclure sa meilleure saison en carrière avec une production de 30 buts et 39 mentions d’aide pour un total de 69 points en 78 rencontres.

Un physique à faire rêver

«Il a eu 18 ans seulement au mois de mars. Il a un gabarit plus qu’intéressant à 6 pieds 4 pouces et plus de 220 livres. Il est encore très jeune et il a été le meilleur buteur du tournoi olympique.» 

Voyez les propos de l’ex-recruteur dans la vidéo principale ci-dessus.