Crédit : AFP

LNH

Jordan Binnington retrouve sa place

Publié | Mis à jour

Après une saison difficile au cours de laquelle Ville Husso lui a ravi le rôle de gardien numéro 1 des Blues de St. Louis, Jordan Binnington a répondu de la meilleure des façons, lundi.

Le vétéran de 28 ans a bloqué 28 rondelles dans une victoire de 5 à 2 contre le Wild du Minnesota, à St. Louis, qui permettait à son équipe de créer l’égalité 2-2 dans cette série de premier tour plutôt que de se retrouver avec un déficit de 1-3. Il a été nommé première étoile du match. 

Héros inattendu de la saison 2018-2019 des Blues qui a culminé par la conquête de la coupe Stanley, Binnington était le candidat parfait pour renverser la vapeur, alors que le Wild avait remporté deux parties consécutives.

«Nous voulions faire un changement, a ainsi expliqué l’entraîneur-chef Craig Berube, selon des propos rapportés par le site The Athletic. Nous en avons perdu deux de suite et nous [voulions] juste changer le momentum et regarder un peu [comment ça allait se passer]. J’ai trouvé que [Binnington] était vraiment bon [dimanche]. Il avait l’air vraiment calme devant le filet.»

«Il l'a fait, avait expliqué Berube avant le match. Il est allé [en séries] et il l’a fait. [En 2019], il n'avait jamais joué de match éliminatoire et a fait du bon travail. C'est quelque chose qu'il sait qu'il a fait et qu'il peut recommencer.»

Calme 

Berube a d’ailleurs partagé le moment où il a annoncé à Binnington qu’il allait être le gardien partant pour ce match numéro 4. Fidèle à ses habitudes, l’homme masqué a fait preuve d’un calme exemplaire.

«Il a simplement dit: "Ok", a raconté l’instructeur. Il est toujours le même. Il ne me donne pas beaucoup de réactions. Mais c’est lui. C'est un gars discret. Il ne montre pas beaucoup d'émotions. Il va juste sur la glace et il joue.»

S’il n’est pas démonstratif, Binnington a malgré tout avoué que l’attente avait été longue avant le début du match. En effet, avec une mise au jeu initiale à 3 h 30 – heure locale –, les Blues n’ont pas eu de séance d’entraînement matinale.

«Je devais rester patient, n’est-ce pas? Il n’y avait rien ce matin en attendant le match, alors j’ai traîné à la maison en me préparant.»

Si Binnington est de retour à son poste mardi à Saint Paul, il aura la chance de signer une 18e victoire en séries. Il deviendrait ainsi le gardien de plus victorieux de l’histoire de l’équipe du Missouri.