F1

Décès de Gilles Villeneuve : 40 ans déjà

Publié | Mis à jour

La journée d'aujourd'hui le 40e anniversaire de la mort tragique du pilote automobile québécois Gilles Villeneuve. C’est effectivement le 8 mai 1982 que ce grand ambassadeur perdait la vie à la suite d’un accident sur le circuit de Zolder, en Belgique.

«Au Québec et en Italie, personne ne l’a oublié. Gilles est resté présent même 40 ans plus tard», vient témoigner son épouse Joann, dans un grand dossier publié samedi dans Le Journal de Montréal.

Naturellement, son fils Jacques a aussi livré ses états d’âme au journaliste Louis Butcher, du Journal de Montréal.

«Il y a des anniversaires qu’on veut garder, d’autres pas, a mentionné celui qui a aussi connu une grande carrière de pilote dans le monde de la Formule 1. Nous sommes très doués, en tant qu’êtres humains, pour oublier les choses dont on ne veut pas se rappeler. Et après, c’est comme une surprise. C’est ma façon de penser et ça fonctionne bien.»

«J’ai maintes et maintes fois rejeté les questions qui concernaient Gilles, a poursuivi Jacques, qui est aujourd’hui âgé de 51 ans. Je ne voulais pas marcher dans l’ombre de mon père. Il restera une légende pour toujours. Par contre, je n’ai jamais tenté de faire mieux que lui, ni même de l’imiter, comme beaucoup de gens voulaient, et veulent encore, me faire dire.»

CAR-RACING-VILLENEUVE
Crédit photo : AFP

«Il est mon héros»

S’il admet avoir voulu vivre sa propre vie, plutôt que d’être un deuxième Gilles Villeneuve, Jacques assure être ressentir beaucoup de fierté face à son défunt père.

«N’en doutez point, je suis fier d’être son fils, a ajouté Jacques, toujours cité par Le Journal de Montréal. Il est mon héros. Ce n’est que plus tard que j’ai réalisé comment il était populaire et adulé. Pour bien du monde, Gilles est encore vivant.»

Jacques n’avait que 11 ans au moment du décès de son père.

Crédit photo : JOEL LEMAY/AGENCE QMI