Crédit : AFP

Soccer

City distance Liverpool

Publié | Mis à jour

Manchester City n'a pas raté l'occasion de prendre ses distances avec Liverpool en battant Newcastle (5-0) dimanche, pour la 36e journée de Premier League, alors que la victoire d'Arsenal sur Leeds (2-1) permet aux Gunners de talonner Chelsea et envoie son adversaire dans la zone rouge.

Manchester City soigne ses bleus à l'âme

Au fond du trou mercredi, après l'élimination contre le Real Madrid en demi-finale de la Ligue des Champions, Manchester City a réagi de la meilleure des manière sur son terrain pour profiter du nul concédé samedi par Liverpool contre Tottenham (0-0).

Les Citizens ont maintenant trois points d'avance sur les Reds avec trois rencontres à jouer.

Peut-être ragaillardis par l'occasion offerte de faire un écart, Manchester City a semblé avoir rapidement laissé derrière lui Madrid. et a corrigé les Magpies, rachetés par des Saoudiens, qui aspirent à devenir un concurrent pour le titre... à l'avenir.

"Avec tout ce que que cette équipe a fait, vous aviez des doutes ? Cela fait cinq ans que cette équipe joue comme ça tous les trois jours. Si certaines personnes doutaient, c'est parce qu'elles ne connaissent pas l'équipe", a raillé Pep Guardiola qui a passé "une après-midi parfaite".

Ses hommes ont pris d'assaut le but adverse et trouvé la faille sur un centre de Ilkay Güdogan, remis de la tête par Joao Cancelo pour celle de Raheem Sterling qui a marqué de près (1-0, 19e).

Avant la pause, une volée de Gündogan, après un corner, a été faiblement repoussée par Martin Dubravka devant lui, il a empêché Ruben Dias de marquer mais Aymeric Laporte avait bien suivi (2-0, 38e).

En seconde période, City s'est montré implacable. Sur un corner de Kevin de Bruyne, Rodri a ajouté un troisième but de la tête (3-0, 61e), avant que Phil Foden (4-0, 90e) et Sterling, encore lui (5-0, 90e+2), n'alourdisse le score.

Les déplacements à Wolverhampton et West Ham, puis la réception d'Aston Villa n'ont rien de formalités, mais City a son destin en mains pour conserver son titre de champion.

Les Gunners au pied du podium

Arsenal a profité des nuls de ses voisins Chelsea et Tottenham, samedi, pour améliorer ses chances de jouer la Ligue des Champions l'an prochain, bien aidé par un Leeds rapidement réduit à dix.

Avec 66 points, les Gunners, 4e, n'ont qu'une unité de retard sur les Blues, 3e, et surtout quatre d'avance sur les Spurs, 5e. Ils se rendront jeudi chez leurs rivaux historiques du nord de Londres et valideraient, en cas de victoire, leur ticket pour la C1.

L'ouverture du score est venue d'une bourde monumentale du gardien français Illan Meslier, trop lent à dégager sur sa ligne et contré par Eddy Nketiah (1-0, 5e).

Cinq minutes plus tard, laissé trop seul par la défense de Leeds le long de la ligne de touche, Gabriel Martinelli a débordé et centré en retrait pour Nketiah qui a doublé la mise (2-0, 10e).

Pour ne rien arranger, le latéral Luke Ayling s'est fait expulser pour un tacle inutilement violent, les deux pieds en avant sur Martinelli, dès la 27e minute.

En seconde période, un relâchement coupable des Gunners a permis à Diego Llorente de réduire le score (2-1, 66e). Mais la situation de Leeds, 18e avec 34 points et une différence de buts catastrophique (-35) est très précaire, d'autant que son prochain adversaire est Chelsea, avant la réception de Brighton et un déplacement à Brentford.

Everton fait un grand pas vers le maintien

En allant l'emporter (2-1) chez Leicester, un peu démobilisé après son élimination par l'AS Roma en demi-finale de Ligue Europa Conférence, jeudi, Everton a réalisé une excellente opération dans la course au maintien.

Avec 35 points, les Toffees laissent la place de 18e et premier relégable à Leeds et dépassent aussi Burnley (17e), ces deux équipes n'ayant que 34 unités au compteur.

Everton compte, en outre, un match en retard et se rendra mercredi à Watford, 19e et déjà condamné à la relégation. Une victoire accroîtrait considérablement les chances des hommes de Frank Lampard d'évoluer encore dans l'élite la saison prochaine.

Ce succès a été obtenu grâce à une magnifique volée de l'Ukrainien Vitaliy Mykolenko (1-0, 6e) et surtout à une tête de Mason Holgate, sur un ballon repoussé par Kasper Schmeichel (2-1, 30e), alors que Patson Daka avait égalisé à la 11e pour les Foxes.