Crédit : AFP

Golf

PGA : Justin Day dégringole; Keegan Bradley monte au sommet

Publié | Mis à jour

Meneur par trois frappes au début de la troisième ronde, Jason Day a vécu un véritable enfer à son troisième 18 trous du Championnat Wells Fargo, samedi à Potomac, au Maryland.

L’Australien a remis une horrible carte de 79 (+9) et a chuté de 11 rangs au classement. Il a entre autres commis un triple boguey au quatrième fanion et un double boguey au 10e, en plus de cinq bogueys. Celui qui est en quête d’un premier gain depuis 2018 a seulement réussi un mince oiselet.

L’Américain Keegan Bradley est celui qui a le plus profité de cette dégringolade de l’ancien premier joueur mondial, remettant une carte de 67 (-3) pour s’emparer de la position de tête. En raison d’un cumulatif de 202 (-8), il amorcera la ronde finale avec une avance de deux coups sur son plus proche poursuivant, son compatriote Max Homa.

Nul besoin de descendre trop bas en regardant le classement pour apercevoir le meilleur représentant de l’unifolié. Nick Taylor a effectué un impressionnant bond de 37 places après avoir frappé la balle 69 (-1) fois en troisième ronde. Il est d’ailleurs l’un des quatre golfeurs – parmi les 65 toujours en lice – à avoir retranché au moins un coup à la normale durant cette journée d’activités. Il amorcera tout de même la ronde finale avec un retard de sept frappes sur le meneur.

Corey Conners a aussi fait une belle remontée, gagnant 31 rangs simplement en jouant la normale de 70. Il pointe ainsi à égalité au 19e échelon, un coup derrière Taylor. Pour leur part, Mackenzie Hughes et Michael Gligic reposent à égalité en 24e place, tout juste derrière Conners. Gligic a d’ailleurs monté de 24 places, et ce, même s’il a frappé l’objet blanc une fois de plus que la normale proposée par le parcours.

Les autres Canadiens en lice au début du tournoi, soit Adam Svensson, Drew Nesbitt et Roger Sloan, avaient tous raté la coupure la veille.