Séries de la LNH

Joe Pavelski se charge des Flames

Publié | Mis à jour

À 37 ans, Joe Pavelski ne ralentit pas. En quête d’une première coupe Stanley, il a démontré qu’il était encore capable de jouer les héros avec un doublé qui donnait l’avance 2-1 aux Stars de Dallas dans leur série contre les Flames de Calgary, samedi.

Dans une série où les deux équipes n’ont inscrit que neuf buts en trois parties, Pavelski a certainement laissé une forte impression dans la victoire de 4 à 2. Il a inscrit ses 63e et ses 64e buts en 164 parties éliminatoires. Il permettait aux favoris locaux de créer l’égalité, en fin de deuxième période, et de prendre les devants pour de bon, à mi-chemin en troisième.

La rencontre était présentée à TVA Sports et TVA Sports direct. 

«Les athlètes d'élite, ils trouvent le moyen de se montrer à la hauteur», a fièrement lancé l’entraîneur-chef des Stars, Rick Bowness, selon le site officiel de la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Joe a fait les choses en grand, mais encore une fois, c'est toujours autour du filet. Il faut du synchronisme pour y arriver. Il faut du synchronisme pour anticiper les tirs. Vous ne pouvez pas arriver tard, vous ne pouvez pas arriver tôt, il faut du synchronisme. Évidemment, il a tout compris.»

Éviter les pénalités 

Les Stars font preuve d’une constance qui a souvent fait défaut en saison régulière. Au cœur d’une série où les esprits s’échauffent facilement, ils trouvent le moyen de marquer des buts lorsqu’il y a moins d’hommes sur la patinoire.

Les Flames sont bien conscients de cette situation. Les amateurs devraient donc avoir droit à moins d’interruptions pour des altercations ou des bagarres alors que la série s’approche tranquillement de son dénouement.

«Je pense que notre force est à 5 contre 5, nous avons passé trop de temps à 4 contre 4 qui permet les tic-tac-toes, a fait valoir l’attaquant des Flames Blake Coleman. Mais c’est pour ça que nous jouons sept matchs. Notre groupe se sent encore très bien, il a confiance en ses habiletés.»

«Nous gagnons un match, nous retrouvons la glace à domicile, c'est le but à atteindre ici. Il n'y a pas de panique dans notre chambre, nous avons beaucoup de gars qui ont été ici dans ces situations. Comme je l'ai dit, c'est sept matchs pour une raison.»

Outre Pavelski, Radek Faksa et Roope Hintz ont marqué pour les Stars. Chez les Flames, Elias Lindholm et Trevor Lewis ont touché la cible.  

La recrue Jake Oettinger a brillé devant le filet des locaux repoussant 39 des 41 tirs dirigés vers lui. Devant la cage de Calgary, Jacob Markstrom lui a cédé trois fois sur 31 lancers.

Le quatrième match de la série sera disputé, lundi, à Dallas et sera présenté sur les ondes de TVA Sports à compter de 21h30.