Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

L’entente des Coyotes scellée

Publié | Mis à jour

C'est fait : les Coyotes de l’Arizona ont officialisé une entente leur permettant de disputer les trois prochaines saisons de la Ligue nationale de hockey (LNH) au nouvel aréna des Sun Devils de l’université Arizona State (ASU).

Le site PHNX Sports a confirmé la nouvelle, vendredi, précisant que l'entente avait été conclue mercredi soir. La même source avait précisé à la fin janvier que les discussions entre les deux parties étaient avancées. Aussi, le vice-président exécutif de l’ASU, Morgan Olsen, a mentionné que le pacte autorisant les Coyotes à jouer à l’intérieur de leur infrastructure avait eu lieu.

Par ailleurs, la Ville de Tempe, où se trouve la bâtisse, n’a pas encore approuvé le projet de domicile permanent pour le club, exigeant des informations supplémentaires relatives au plan. La concession veut faire construire dans cette municipalité située à l’est de Phoenix un aréna au coût de 1,7 milliard $ au cours des prochaines années.

Auparavant, les Coyotes joueront dans un aréna qui accueillera environ 4700 spectateurs au maximum pour des rencontres de la LNH; le contrat prévoit une quatrième année en option si le futur domicile des «Yotes» n’est pas prêt d’ici là. Aucune clause échappatoire n’est comprise, ce qui pourrait constituer un problème si la Ville n’autorise pas le projet.

Plusieurs critiques

La petitesse du domicile temporaire de la formation du Sud-Ouest américain, qui a vu son contrat au Gila River Arena de Glendale prendre fin cette année, a suscité de nombreuses critiques, même si l’adjoint au commissaire de la LNH, Bill Daly, avait dit que le circuit n’était pas réticent à l’idée de voir le club jouer à un endroit à capacité restreinte. Plusieurs s’interrogent sur les installations de l’ASU qui totalisent notamment 16 loges corporatives; le lieu où les Coyotes jouaient depuis 2003 en totalise 87.

Également, à cause des règles de la NCAA interdisant le partage d’espaces d’entraînement entre ses équipes collégiales et les organisations professionnelles, le club de la LNH devra assumer la construction d’un vestiaire en annexe au coût de 19,7 millions $. Les travaux sont commencés, mais le chantier ne devrait pas être complété d’ici décembre. Conséquemment, avant la conclusion du tout, les Coyotes et leurs adversaires en visite pourraient être contraints d’utiliser un aréna communautaire dont les standards de qualité auront à être haussés.

Pour ce qui est des revenus provenant du stationnement et des droits de nomination, ainsi que des commandites, reliés à l’aréna, ils seront entièrement encaissés par l’ASU. Toute commandite achetée par les Coyotes sera affichée uniquement les jours de match à l’intérieur et à l’extérieur.