Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Baseball

Fin abrupte pour Lepage et les Bulldogs

Publié | Mis à jour

Onde de choc : c'est la fin d'un important chapitre pour le programme sport-études baseball portant le nom des Bulldogs de l’école secondaire Édouard-Montpetit, à Montréal, un programme ayant vu passer les Éric Gagné, Russell Martin, Abraham Toro et Jesen Therrien, entre autres.

Pour des raisons administratives et certaines visions divergentes, la direction de l’école a transféré définitivement le mandat du développement des joueurs à l'organisme à but non lucratif (OBNL): les Marquis de Montréal. Plusieurs entraîneurs, qui œuvraient déjà avec le programme des Bulldogs, demeureront actifs et assureront par ailleurs la continuité, contrairement au bâtisseur Stéphane Lepage qui bouclera plutôt sa carrière, d’ici janvier 2025, avec son emploi d’enseignant en éducation physique.

Au-delà des conflits à l’interne ayant mené au changement, le travail global de Lepage au cours des trois dernières décennies mérite sans doute d’être salué. L’homme aurait espéré une fin moins abrupte. La tristesse et l’amertume sont inévitablement présentes.

«J’en suis à ma 32e année et c’est comme si ça faisait un an, a-t-il notamment laissé savoir, lorsque joint au téléphone. On n’a aucune reconnaissance, c’est un peu comme ça que je me sens... Présentement, j’ai l’impression de n’avoir pu aller jusqu’au bout.»

Avec du recul, Lepage convient qu’un sentiment de fierté prendra sans doute le dessus un jour. Pour le programme sport-études de l'école secondaire Édouard-Montpetit, il importe de préciser que ce n'est toutefois pas la fin. Loin de là. Un nouveau chapitre commence, celui des Marquis.

Touchants témoignages

Lepage était au courant de la nouvelle depuis déjà plusieurs semaines, mais après avoir partagé l’information sur les réseaux sociaux, vendredi, il a été ému aux larmes. Le moment était venu de prendre connaissance de certains témoignages à son égard.

Au-delà de ses anciens joueurs ayant atteint les ligues majeures, auxquels s’ajoutent Pierre-Luc Laforest, Steve Green et Otto Lopez, Lepage a visiblement marqué la vie de plusieurs jeunes durant ses 32 années à la barre du programme.

«Je pense que je peux parler en mon nom personnel, mais aussi pour des centaines et des centaines de gens à qui tu as enseigné pendant leur passage dans leur vie en disant : merci pour ta vision, ta patience, ta générosité et les valeurs fondamentales transmises qui font aujourd’hui de nous des humains grandis et exceptionnels», a notamment écrit Emmanuel Garcia, jadis un espoir des Mets de New York.

«Très belle carrière, le pionnier des sports-études, a ajouté Martin Bérubé, ancien lanceur ayant appartenu à l’organisation des Orioles de Baltimore qui, aujourd’hui, entraîne à son tour les plus jeunes. Tu mérites ta place comme bâtisseur du baseball au Québec!»

Au passage, Lepage a tenu à remercier joueurs, parents, entraîneurs sans oublier Claude Corbeil, qui fut le directeur ayant implanté le programme sport-études à Édouard-Montpetit.