Canadiens de Montréal

Faux départ du Rocket

Publié | Mis à jour

Le premier match de l’histoire du Rocket en séries éliminatoires depuis son arrivée à Laval, en 2017, ne passera pas à l’histoire. Le club-école du Canadien de Montréal a entamé sa série contre le Crunch avec un revers de 5 à 3, vendredi à Syracuse.

L’entraîneur-chef du Rocket, Jean-François Houle, avait un choix déchirant à faire devant le filet des siens, entre Cayden Primeau et Kevin Poulin. Le second a été préféré au premier et a cédé à quatre reprises sur 30 lancers.

Le Québécois a été déjoué deux fois lors de chacun des deux premiers engagements. Remi Elie et Cole Koepke, en avantage numérique, l’ont déjoué en première période. Anthony Richard et Gemel Smith, lui aussi avec l’avantage d’un homme, ont aussi trompé sa vigilance au deuxième tiers. Richard a complété son doublé dans un filet désert.

Le Rocket a, pour sa part, été en mesure de venir à bout de Maxime Lagacé une fois lors de chaque période. Alex Belzile a été l’auteur de deux de ces buts, tandis que Joël Teasdale a inscrit l’autre. C’est toutefois le défenseur Sami Niku qui a été le plus productif, se faisant complice de chacune de ces réussites. Lagacé a toutefois eu le dernier mot, bloquant 28 des 31 tentatives des visiteurs.

Les deux équipes poursuivront cette série au meilleur de cinq matchs samedi, toujours au Upstate Medical University Arena. Le Rocket tentera de niveler les chances.