Crédit : PHOTO COURTOISIE / ARÉNA MARCEL-LAROCQUE

Hockey

Concours Kraft Hockeyville: Iberville amorce son sprint final

Publié | Mis à jour

L’aréna Marcel-Larocque, dans le quartier d’Iberville, à Saint-Jean-sur-Richelieu, n’a jamais été aussi près de se refaire une beauté, elle qui compte parmi les quatre finalistes du concours Kraft Hockeyville, dont le gagnant sera dévoilé samedi.

Le directeur général de l’aréna, Réjean Lamothe, a même organisé un «vote-o-thon» dans l’amphithéâtre pour inciter les gens à aller voter, vendredi et samedi, et ainsi, avoir le dessus sur les trois autres villes finalistes, soit Princeton (Colombie-Britannique), Douro-Dummer (Ontario) et Sydney (Nouvelle-Écosse). 

«On peut tous faire ça du confort de notre maison, mais j’ai installé des genres de bureaux de vote, des postes d’ordinateur pour que les gens aillent voter. Pour mille et une raisons, que ce soit “je ne sais pas comment ça fonctionne” ou “mon ‘laptop’, mon iPad ou mon téléphone, je ne le trouve plus”, venez ici et venez voter en groupe», a lancé M. Lamothe, joint au bout du fil.

Dans le cas d’une victoire, l’aréna qui célébrait ses 50 ans en 2021 nécessitera plusieurs améliorations, en commençant par l’éclairage.

«Ça l’a 50 ans, donc il y a plusieurs choses [à faire], a ajouté le directeur général de l’édifice. Oui il y aurait les vestiaires, mais la chose principale, on parle souvent de l’éclairage, ce qui permettrait d’économiser pour investir à d’autres endroits. L’éclairage serait dû pour faire un virage vert, pour qu’on économise pour d’autres projets, dont les vestiaires, les salles de bain, et je pourrais en nommer plusieurs autres.»

L’engouement se fait autant sentir dans la ville de la Montérégie, que dans le reste du Québec. Si bien que même le premier ministre François Legault a tourné une vidéo pour inviter les citoyens de la province à appuyer le projet.

«On a eu un mot du premier ministre, ça donne un bon coup de main. Les personnalités locales se sont donné le mot, ils font des vidéos. On est en mode élection», a ricané M. Lamothe.

«Je serais prêt à dire 9 [sur 10], a-t-il ajouté quant à son niveau de confiance, un peu moins de 24 heures avant le dévoilement de la ville gagnante. L’autre point serait la confirmation de tout ça. Je sens vraiment un engouement depuis quelques jours, mais les autres provinces travaillent fort aussi.»

Faire rayonner le hockey mineur 

Plusieurs y verront une simple coïncidence, mais l’annonce du gagnant aura lieu quelques jours à peine après le dépôt d’un rapport par le comité présidé par Marc Denis faisant état de la situation du hockey mineur au Québec.

Le rapport émet entre autres plusieurs suggestions pour rectifier la situation. Occupé par le concours Kraft Hockeyville, M. Lamothe n’a pas encore eu le temps de se mettre à jour dans ce dossier, mais il croit que remporter le concours, tout comme le rapport, permettra de faire rayonner le hockey mineur au Québec à long terme.

«Il y a beaucoup de jeunes qui débutent leur hockey mineur, leur hockey scolaire ou même leur patinage artistique ici. Gagner un tel prix, toute la clientèle va le ressentir et en bénéficier. La majorité de notre clientèle ce sont les jeunes, donc c’est eux qui vont en bénéficier.»

- Ceux qui souhaitent voter peuvent se rendre au krafthockeyville.ca et le faire jusqu’à 17 h, samedi. Les gens intéressés peuvent même voter de manière illimitée.