Crédit : AFP

LNH

Les Devils prêts à échanger leur choix de premier tour

Publié | Mis à jour

Signe que les Devils du New Jersey sont prêts à passer à la prochaine étape de leur reconstruction, le directeur général Tom Fitzgerald est prêt à transiger son choix de première ronde au prochain encan amateur si cela leur permet de mettre la main sur un joueur d’impact.

Les «Diables» ont eu le privilège de parler au tout premier échelon des repêchages de 2017 (Nico Hischier) et de 2019 (Jack Hughes), en plus d’ajouter le défenseur Dougie Hamilton à leur ligne bleue, via le marché des joueurs autonomes, lors de la dernière saison morte. 

Malgré ces ajouts, ils ont conclu l’année avec un dossier de 27-46-9, pour 63 points, ce qui leur a valu le septième rang de la section Métropolitaine, à 37 points des Capitals de Washington et de la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires.

«Je l’ai dit il y a de cela deux repêchages [en 2020], quand nous avions trois choix de première ronde, je suis ouvert à tout ce qui nous permettrait de nous améliorer, a mentionné Fitzgerald, dont les propos ont été repris par le site de la Ligue nationale, jeudi. Si ça signifie utiliser un choix de cette manière, pour amener un joueur que nous savons, aura un impact sur les résultats attendus, nous le ferons. Mon travail est d’améliorer cette équipe avec tous les moyens que nous possédons.»

«Nous ne pouvons plus utiliser l’excuse : "nous sommes la plus jeune équipe de la ligue". Ces gars-là savent comment jouer. Ces gars-là savent quelles sont nos attentes et ce qu’on tente de bâtir au niveau de la culture. Nous devons tous travailler dans le même sens. Vous n’aimerez peut-être pas certaines choses, mais vous devez être un bon coéquipier. Vous devez vous défier les uns les autres. Nous devons franchir cette étape de plus.»

Fitzgerald ne s’est pas caché devant les questions des journalistes. Il cherchera particulièrement à améliorer la situation des Devils devant les cages. En 2021-2022, ils ont connu toutes sortes de problèmes, si bien qu’ils ont eu recours à sept portiers différents. Mackenzie Blackwood, considéré comme leur homme de confiance en début d’année, a dû composer avec des blessures, lui qui a conclu sa saison avec une fiche de 9-10-4, une moyenne de buts accordés de 3,39 et un taux d’efficacité de ,892. Son second, le Québécois Jonathan Bernier, a préservé une fiche de 4-4-1, une moyenne de buts accordés de 3,06 et un taux d’efficacité de ,902 avant de voir sa saison se terminer en raison d’une blessure à une hanche.

«Il y aura de la compétition devant le filet, a ajouté Fitzgerald. Je le dois non seulement à nos joueurs et notre groupe d’entraîneurs, mais aussi nos partisans, nos propriétaires et tous ceux qui ont investi dans cette équipe. Nous avons besoin d’un autre gardien de calibre qui sera en mesure de compétitionner et de jouer plusieurs matchs. Je ne sais toutefois pas qui ce sera.»