Crédit : Photo Martin Chevalier

LAH

Le Rocket se prépare au décollage

Publié | Mis à jour

Le Rocket en est à peaufiner les derniers détails de sa préparation en vue de son premier parcours éliminatoire depuis le déménagement de l’équipe à Laval, en 2017. Pour ce moment historique, le Crunch de Syracuse sera le premier obstacle sur la trajectoire du club-école du Canadien de Montréal.

Même si les statistiques en saison régulière ne veulent plus rien dire quand le bal printanier s’amorce, les hommes de Jean-François Houle pourront arriver à Syracuse avec un bon niveau de confiance, vendredi, pour le premier match de la série, eux qui ont vaincu leurs adversaires cinq fois en huit tentatives en 2021-2022. Lors du plus récent duel, le 30 avril, pour clore la campagne, le Rocket avait triomphé 5 à 1, lui qui avait toutefois subi la défaite par le même pointage, une semaine plus tôt.

• À lire aussi: Imama s'attire les éloges de Tourigny

• À lire aussi: Une distinction pour Jakob Pelletier

Pour connaître du succès durant cette série, au meilleur de cinq matchs, le Rocket devra compter sur l’apport offensif de tous les trios. D’ailleurs, l’absence du Canadien des séries de la Ligue nationale permettra au Rocket d’avoir une formation complète, lui qui a vu plusieurs de ses joueurs faire la navette entre Laval et Montréal durant la saison, dont les attaquants Jesse Ylonen, Rafaël Harvey-Pinard et Alex Belzile, pour ne nommer que ces trois-là parmi la longue liste.

«C’est très excitant en ce moment. On est un bon groupe et on a beaucoup de profondeur, a d’ailleurs mentionné Belzile, dont les propos ont été émis par son équipe. Chaque trio travaille et c’est ça qui fait la force d’une équipe. C’est ça qui te fait gagner en séries.»

Défensivement, le Rocket devrait compter sur un groupe d’expérience, puisque les meilleurs jeunes espoirs de l’équipe, comme Alexander Romanov, Jordan Harris, Justin Barron et Kaiden Guhle sont soit blessés, en séries éliminatoires avec leur équipe junior ou encore inéligibles à être rétrogradés dans la Ligue américaine. C’est donc Xavier Ouellet, Sami Niku et Corey Schueneman qui mèneront le groupe d’arrières.

Devant les buts, Houle aura la lourde tâche de choisir entre Cayden Primeau, l’un des meilleurs espoirs de l’équipe à cette position, à 22 ans, mais qui a connu des insuccès à tous les niveaux en 2021-2022, et Kevin Poulin, qui après avoir entamé l’année dans l’ECHL, avec les Lions de Trois-Rivières, a connu du succès dans la Ligue américaine.

Contre une armada de Québécois

La langue de Molière pourrait d’ailleurs être déclarée comme la langue officielle de cette série, puisque le club-école du Lightning de Tampa Bay compte sur plusieurs patineurs originaires de la Belle Province, dont ses trois meilleurs pointeurs en saison régulière, soit Alex Barré-Boulet, Gabriel Dumont et Charles Hudon, dans l’ordre. Ces deux derniers ont d’ailleurs déjà fait partie de l’organisation du CH.

Contrairement au Rocket, le Crunch pourrait perdre certains de ses meilleurs éléments si le Lightning de Tampa Bay juge favorable de rappeler l’un de ses patineurs de son club-école. Un scénario similaire s’est déjà produit, puisque le club du circuit Bettman a appelé en renfort Riley Nash pour poursuivre son parcours éliminatoire, le 30 avril. L’attaquant avait amassé 18 points en 17 matchs à Syracuse en 2021-2022.

Horaire des matchs de la série

Match #1 : vendredi 6 mai, 19h, Laval à Syracuse, Upstate Medical University Arena

Match #2 : samedi 7 mai, 19h, Laval à Syracuse, Upstate Medical University Arena

Match #3 : jeudi 12 mai, 19h, Syracuse à Laval, Place Bell

Match #4 : samedi 14 mai, 15h, Syracuse à Laval, Place Bell*

Match #5 : mardi 17 mai, 19h, Laval à Syracuse, Upstate Medical University Arena*

*Si nécessaire