Crédit : Photo AFP

LNH

Shesterkin aurait plusieurs raisons d'être secoué

Publié | Mis à jour

Le gardien des Rangers de New York Igor Shesterkin n’a pas à rougir de sa performance dans le premier match de la série face aux Penguins de Pittsburgh, mais il a plusieurs raisons de se demander ce qu’il faudra pour l’emporter.

Le Russe a totalisé 79 arrêts durant le duel qui s’est terminé un peu avant minuit, mardi soir. Malgré ses prouesses, les Blueshirts ont encaissé un revers de 4 à 3 en troisième prolongation. Dans la défaite, il a établi la deuxième meilleure marque de la Ligue nationale de hockey depuis 1955-1956 pour le total de rondelles bloquées dans un duel éliminatoire.

Évidemment, celui qui en était à sa deuxième partie des séries en carrière s’est attiré des éloges.

«Il a tout effectué ce qu’il fallait et nous n’avons pu lui donner un but, a déploré son coéquipier Ryan Strome au site NHL.com. Nous savons qu’il sera bon pendant chaque match. C’est une force de notre formation. [...] Il a réussi à peu près 80 arrêts, il était tellement bon. Il a fait le travail toute l’année. C’est notre meilleur joueur et il l’a prouvé ici.»

Effectivement, en dépit du revers des siens, Shesterkin a joué comme un sérieux candidat au trophée Vézina. Lors du calendrier régulier, il a d’ailleurs décroché 36 gains en 53 décisions, tout en maintenant un taux d’efficacité de ,935 et une moyenne de buts alloués de 2,07.

«Il est incroyable, a admis son compatriote et rival des Penguins Evgeni Malkin, qui a inscrit le but décisif, mardi. Il est si rapide et très bon. [...] Je pense qu’il gagnera le trophée Vézina. Nous savions qu’il s’agirait d’un grand défi pour nos attaquants.»

Décision controversée

Dans le camp des Rangers, la décision d’annuler le but marqué par Filip Chytil avec trois minutes approximativement à écouler en troisième période a été dure à avaler. Les officiels ont refusé le filet après que les «Pens» l’eurent contesté à cause de l’obstruction envers le gardien Casey DeSmith.

«C’est dur, vous voulez que ces verdicts aillent de votre côté, s’est lamenté Strome. Le jeu se déroule tellement vite. [...] Je pense qu’il s’agit d’un cas où ça aurait pu aller d’un bord ou de l’autre. Ce fut un match de trois prolongations et en revenant en arrière, on peut identifier plusieurs petits jeux dans cette partie.»

Shesterkin et les Rangers tenteront de répliquer à leurs rivaux dans la deuxième rencontre prévue sur les ondes de TVA Sports jeudi, 19 h, au Madison Square Garden.