Séries de la LNH

Le vrai Lightning est de retour

Publié | Mis à jour

Il y a des joueurs qui ont le talent, l’intelligence et la détermination pour dicter le sort d’un match. Victor Hedman fait partie de cette espèce rare.

Hedman, le récipiendaire du trophée Conn-Smythe en 2020, a montré le chemin à suivre avec un but et trois passes dans un gain de 5 à 3 du Lightning contre les Maple Leafs, mercredi, au Scotiabank Arena.   

«Heddy montre l’exemple. Il l’a fait toute l’année, a dit Corey Perry. Quand nous avons besoin d’un joueur pour se lever, il est toujours là.»

À l’image du premier match, il régnait une ambiance survoltée à Toronto. Trop souvent calmes ou occupés à siroter un verre de Chardonnay à 19 $, les partisans des Leafs ont applaudi, chanté et hurlé des «MVP, MVP, MVP» pour Auston Matthews jusqu’à la toute fin de la première période.

Hedman a brisé le party en marquant le premier but du match avec 2,5 secondes à jouer à la période initiale. Le défenseur de 6 pi 6 po a usé d’une belle patience sur ce jeu en ramenant la rondelle vers lui pour s’offrir plus d’espace pour déjouer Jack Campbell.

Encore Vasilevskiy

Hedman n’était pas l’unique géant dans ce match. Il y avait aussi Andreï Vasilevskiy. Il a poursuivi sa période d’invincibilité en séries dans le match suivant une défaite en signant une 15e victoire d’affilée. Nikita Kucherov a également connu un match à la hauteur de son immense talent avec un but et deux passes.

Lors des conquêtes de 2020 et 2021, Vasilevskiy avait affiché un dossier de 14-0 avec une moyenne de 1,20 et un taux d’efficacité de ,951 dans les rencontres après un revers de son équipe.

Désorganisé lors de la première rencontre en supériorité numérique, le Lightning s’est racheté avec trois buts en sept occasions.

Ce qu’on a remarqué...

Le diable dans les détails

Auston Matthews a gagné le trophée Maurice-Richard en 2021 et 2022. Il a inscrit 60 buts cette saison, devenant le premier joueur depuis Steven Stamkos en 2011-2012 à atteindre ce plateau. Mais il n’y a pas uniquement les buts avec Matthews. Dans ce deuxième match, le numéro 34 a subtilisé plusieurs rondelles en zone neutre et il a aussi réalisé un superbe repli défensif contre Stamkos. En deuxième période, le natif de l’Arizona a frappé Ryan McDonagh en fond de territoire pour ensuite pousser une rondelle vers Mitchell Marner en se retrouvant étendu sur la glace. Sans ce jeu, cet effort de plus, Michael Bunting ne déjoue pas Vasilevskiy.

Le vieux Perry

Corey Perry a 36 ans, mais il a encore le cœur d’un enfant. À la fin de la période d’échauffement, il a décoché un tir dans le filet des Leafs à l’autre bout de la patinoire. Les partisans n’ont pas aimé le geste, huant un joueur pourtant originaire de l’Ontario. S’il n’a pas touché la cible sur son dégagement, la rondelle a dévié de sa trajectoire en frappant une autre rondelle, Perry s’est repris dans le match. Il a marqué le deuxième but des siens sur une échappée après un relais parfait de Hedman. Il a déjoué Campbell d’un tir entre les jambières.

De mauvaises punitions

Wayne Simmonds a fait mal à son équipe avec deux punitions inutiles. Le Lightning a marqué les deux fois qu’il se retrouvait au cachot.