Séries de la LNH

Pas de panique chez les Panthers, mais...

Publié | Mis à jour

Les Panthers de la Floride gardent leur sang-froid en dépit de leur défaite dans le premier match de la série face aux Capitals de Washington, mais ils n’ont pas intérêt à se creuser un fossé, car la tâche de remonter la pente risque d’être passablement ardue.

Malgré les 34 arrêts du gardien Sergei Bobrovsky, les récipiendaires du trophée des Présidents ont croulé en concédant trois buts au dernier tiers pour s’incliner 4 à 2. Pourtant, ils semblaient en contrôle de la situation après que Claude Giroux les eut lancés en avant tôt en deuxième période. Or, Evgeny Kuznetsov, T.J. Oshie et Lars Eller ont renversé la vapeur pour les «Caps», qui ont récolté 22 points de moins que leurs rivaux en saison régulière.

«Nous en avons laissé filer une. J’aimerais croire que nous apprendrons une précieuse leçon à partir de cela et tenterons de faire les choses quelque peu différemment en ayant l’avance au troisième engagement», a commenté au site NHL.com le défenseur des Panthers Aaron Ekblad, qui disputait un premier duel à la suite d’une absence de 20 rencontres reliée à une blessure au bas du corps.

«Nous sommes encore dans un bon état d’esprit, a ajouté Sam Bennett, auteur du premier but des siens. Il n’y a donc pas de panique dans ce vestiaire. Tout le monde reste positif. On apprendra de cette partie et on avancera. C’est une longue série.»

Aussi, l’entraîneur-chef Andrew Brunette a averti que rien n’est acquis à ses hommes, qui devront trimer dur pour défaire la bande d’Alexander Ovechkin.

«Nous devons savoir que ce sera difficile, a-t-il dit. Nous n’avons pas eu énormément de matchs ardus. On n’a pas maîtrisé cela aussi bien qu’espéré et on n’a pas été aussi solide que voulu. Nous avons perdu un peu d’énergie. Il s’agit d’un bon rappel à l’ordre. C’est le hockey des séries.»

Garder la même recette  

Dans le clan des Capitals, il faudra certes utiliser la même recette dans les prochains rendez-vous pour avoir une chance de causer une surprise de taille. Pour cela, ils devront compter sur de bonnes performances devant le filet. Mardi, Vitek Vanecek a rassuré certains partisans avec ses 30 arrêts, quelques heures seulement après que son instructeur-chef Peter Laviolette eut confirmé sa participation à l’affrontement.

«Le premier match est toujours important, car vous vous sentez très bien après [une victoire], a-t-il déclaré. Les gars bourdonnaient autour du filet adverse, la défensive était resserrée et l’attaque, très efficace. Je souhaite qu’il en soit ainsi pendant la partie suivante.»

Celle-ci aura lieu jeudi, 19 h 30, à Sunrise et sera diffusée à TVA Sports 2.