Crédit : AFP

LNH

«Nous allons être sur son cas»

Publié | Mis à jour

Que le défenseur des Flames de Calgary Rasmus Andersson se prépare: les Stars de Dallas l’attendent dans le détour.

Mardi soir, lors du premier match de la série opposant les deux formations, le représentant de l’équipe albertaine et l’arrière des Stars John Klingberg ont été expulsés en première période pour avoir provoqué une deuxième bataille sur la patinoire. 

«Il agit comme s’il était plus fort qu’il ne l’est en réalité, a dit le défenseur suédois à propos d’Andersson. Nous allons être sur son cas.»

«Je ne dis pas que je suis un matamore, mais il agit comme s’il en était un, a ajouté Klingberg, dont les propos ont été rapportés par le réseau Sportsnet. Je trouve que c’est le type de gars qui ne s’accroche jamais à personne pendant une échauffourée.»

«Je me tenais là avec [Blake] Coleman et il se tenait debout proche. Il a secoué ses gants comme s’il voulait se battre contre moi. J’étais probablement le gars le moins batailleur de notre club sur la glace à ce moment-là. J’ai patiné en sa direction et j’ai laissé tomber mes gants. Il est resté là pendant deux secondes et puis, tout d’un coup, il a laissé tomber les siens.»

Le combat entre les compatriotes de la Suède était le deuxième affrontement aux poings sur la surface glacée, puisque Matthew Tkachuk et Michael Raffl étaient déjà à l’œuvre. En vertu du règlement 46,7 de la Ligue nationale, «une inconduite de partie doit être imposée à tout joueur qui se voit décerner une pénalité majeure pour s’être battu après le début de l’altercation d’origine».

Les Stars retrouveront les Flames, jeudi.