Baseball

Ligue Frontière: un club à Montréal d’ici 2025?

Publié | Mis à jour

Les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières ouvriront leur nouvelle saison la semaine prochaine dans la Ligue Frontière de baseball professionnel, mais le jour n’est peut-être pas si loin où un club de ce circuit pourrait s’ajouter dans la grande région de Montréal.

«Si ça n’avait pas été de la pandémie, d’après moi, on aurait joué contre Montréal cette année, avance même Michel Laplante, président des Capitales, dans le balado Les buts remplis, mercredi. Maintenant, dans les trois derniers mois, il y a trois différents groupes d’investisseurs qui se sont manifestés à nouveau.» Écoutez l'épisode complet ici: 

L’objectif est donc d’implanter une équipe dans la région métropolitaine, soit sur la Rive-Nord ou sur la Rive-Sud. Dans un cas comme dans l’autre, un nouveau stade devra toutefois être construit. Le problème existe aussi sur l’île, où aucune infrastructure actuelle ne permettrait d’accueillir un club professionnel.

«On ne peut même pas partir d’une base présentement», regrette Laplante, expliquant que certaines discussions entourant le dézonage d’un site potentiel doivent souvent avoir lieu pour l’avancement d’un tel projet.

«Le problème, c’est de trouver un terrain, mais il y a supposément des choses qui s’en viendraient, note pour sa part René Martin, président des Aigles de Trois-Rivières. C’est sûr que pour la Ligue Frontière, le fait d’avoir une équipe dans la région de Montréal, ça ferait éventuellement une division avec Québec, Trois-Rivières et Ottawa. À moyen terme, ce serait quelque chose de très, très bien.»

Dès 2025?   

De façon réaliste, Laplante mentionne que le temps commence à manquer pour avoir un club montréalais de la Ligue Frontière dès la saison prochaine ou même en 2024. On parle plutôt de 2025.

«Nous savons qu’il y aura d’autres équipes, nous avons des rencontres avec la ligue durant l’hiver, Michel et moi, ajoute René Martin à propos de son homologue des Capitales. La ligue est très structurée et on grossit de la bonne façon. Nous aurions pu être 18 clubs plus rapidement, mais on veut que tout le monde qui adhère à la ligue respecte le plan. Le fait qu’on soit associé au baseball majeur, c’est plus prestigieux et les standards sont plus élevés.»

«C’est plaisant les Capitales, les Aigles et les Titans, mais le marché de Montréal, ça le prendrait», considère le président du club de Trois-Rivières avec enthousiasme.

Autant Laplante que Martin ont laissé savoir que la grande région de Toronto pourrait aussi accueillir une équipe dans les prochaines années.

En attendant les Expos...   

Évidemment, il va sans dire que bon nombre de partisans de baseball de la région de Montréal rêvent d’abord et avant tout au retour des Expos.

«Même s’il y avait une équipe du baseball majeur à Montréal, ça ne nuirait pas à la présence d’un autre club dans la Ligue Frontière», assure toutefois Laplante, répétant que celui-ci se retrouverait à l’extérieur de l’île.

Au fil des ans, des discussions ont déjà eu lieu pour un projet près du Quartier DIX30, à Brossard, tandis que le secteur de Mascouche, Terrebonne et Repentigny représente assurément une solution envisageable.

«Moi aussi, je rêve au retour des Expos, mais quand on voit que ce n’est pas sur le bord d’arriver, je me dis que ce serait tellement plaisant d’avoir un club [de la Ligue Frontière] dans la région de Montréal, réagit Martin. Ce serait incroyable! Après ça, ils arriveront, les Expos...»

- Les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières entameront leur saison respective à l'étranger, le vendredi 13 mai, aux États-Unis. Les deux équipes disputent un premier match local le mardi 24 mai.