Crédit : AFP

Course Automobile

F1 : Binotto n’aurait pas voulu gérer Gilles Villeneuve

Publié | Mis à jour

S’il a idolâtré Gilles Villeneuve lorsqu’il était petit, le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, est bien heureux de compter sur des pilotes moins impulsifs que le Petit Prince.

Dans le cadre de la première du documentaire italien «Gilles Villeneuve – L’Aviatore», le grand patron de l’écurie de Formule 1 n’a pas voulu faire de comparaison entre les pilotes d’aujourd’hui et ceux des années 1970 et 1980. Il y est toutefois allé d’une blague qui démontre à quel point la catégorie reine du sport automobile a radicalement changé au fil des années.

• À lire aussi: F1: un tracé piégeux à Miami?

• À lire aussi: Lafleur et Villeneuve, une amitié à haute vitesse

«J’avais son affiche dans ma chambre, s’est tout d’abord remémoré Binotto, selon le quotidien italien "La Gazzetta dello Sport". J’ai la chance de ne pas avoir à gérer un pilote comme lui; les miens (Charles Leclerc et Carlos Sainz fils) sont disciplinés, ils savent gérer les pneus et les stratégies.»

«Gilles, avec sa passion, incarnait bien ce que représente Ferrari. Il n’a gagné que six courses, mais personne n’a incarné le mythe du cheval cabré comme lui.»

Dimanche, le 8 mai, marquera le 40e anniversaire du décès tragique du Québécois sur le circuit de Zolder, en Belgique. Les partisans italiens pourront visionner le documentaire à compter de ce jour sur le portail de diffusion du diffuseur national RAI.