Séries de la LNH

Les vedettes des Leafs sont en marche

Publié | Mis à jour

Mitch Marner et Auston Matthews ne voulaient pas revivre leurs insuccès de l’an dernier en éliminatoires et ils ont pris les choses en main, lundi soir.

Dans le premier match de leur série contre le Lightning de Tampa Bay, une victoire de 5 à 0, les deux vedettes du club de la Ville Reine ont amassé chacun trois points.  

En première ronde contre le Canadien de Montréal l’an dernier, Marner et Matthews avaient respectivement été limités à quatre et cinq points en sept parties. Le premier n’avait pas été en mesure de toucher le fond du filet, tandis que le second n'avait inscrit qu’un seul but.

«Je ne peux rien changer au passé, a dit Marner, lors des conférences de presse qui ont suivi le premier match contre le Lightning. Je me concentre sur le présent, je suis ici à me concentrer sur ce que je peux faire pour aider notre équipe à gagner.»

Le numéro 16 a fait ça en récoltant un filet et deux aides face aux «Bolts».

«Mitch, je trouve qu’il rend l’autre équipe nerveuse quand il patine de la sorte, a analysé l’entraîneur-chef des Maple Leafs, Sheldon Keefe. Il peut déborder n’importe quand et battre n’importe qui à un contre un. J’apprécie vraiment le fait qu’il s’est mis en marche.»

«Les gars qui ont produit à un si haut niveau, ils arrivent avec de grandes attentes pour eux-mêmes, a ajouté Keefe à propos de Marner et Matthews. Ils soient sur la feuille de pointage aujourd’hui [lundi] fait qu’ils se sentent très bien et c’est très positif pour notre équipe.»

Une motivation  

Du côté du Lightning, l’entraîneur-chef Jon Cooper est encore très loin de céder à la panique. Il croit d’ailleurs que ce blanchissage doit servir de motivation à ses patineurs.

«Il n'y a aucune garantie en raison de notre historique, mais nous pouvons assurément nous servir de ce match comme motivation, a affirmé celui qui a mené les siens à deux conquêtes de la coupe Stanley en autant d’années. J'ai la plus grande des confiances en ce groupe.»

Cooper a aussi décidé de mettre les projecteurs sur sa formation, plutôt que sur ses rivaux.

«Je ne suis pas certain que les Maple Leafs ont eu besoin de jouer particulièrement bien pour nous battre ce soir [lundi]. Tu dois gagner quatre matchs et tu ne veux pas en offrir un en cadeau à tes adversaires. Mais je pense que c'est ce que nous avons fait.»

Les «Bolts» tenteront de rendre la tâche beaucoup moins facile aux Maple Leafs mercredi soir, lors du deuxième affrontement entre les deux clubs.