Crédit : Photo Martin Chevalier

Lions de Trois-Rivières

Les Lions à court de miracles

Publié | Mis à jour

Les Lions de Trois-Rivières n’ont pas été en mesure de compléter leur improbable remontée dans leur série de premier tour des séries éliminatoires de l’ECHL, eux qui ont baissé pavillon 5 à 2 dans le septième et ultime match contre les Growlers de Terre-Neuve, mardi au Mary Brown’s Centre.

À sa première année d’existence, le club-école du Canadien de Montréal pourra tout de même se targuer d’avoir participé au bal printanier, en plus d’avoir forcé la tenue d’un match décisif après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans la série. Ils ont aussi maintenu une fiche de 34-29-5-1 en saison régulière, ce qui leur a permis de conclure au troisième rang de la section Nord.

Dans le duel du jour, les favoris de la foule ont pris les devants tard en première période et n’ont jamais laissé les visiteurs revenir de l’arrière par la suite. Tyler Boland a été le principal bourreau de la formation de la Mauricie, lui qui a inscrit le premier et le troisième filet des siens, en plus de se faire complice de la réussite de Noel Hoefenmayer.

Ben Finkelstein et Orrin Centazzo, dans un filet désert, ont complété la marque pour les Growlers. Le gardien Philippe Desrosiers a été la victime de ces attaques, lui qui a cédé quatre fois sur 26 tentatives.

Anthony Nellis et Hayden Shaw, en avantage numérique, respectivement en deuxième et troisième période, ont assuré la réplique des Lions. Chaque fois, ils réduisaient l’écart à un seul but.

C’est donc dire que les Lions auront maintenu une fiche de 34-29-5-1 à leur première année, ce qui leur a permis de conclure au troisième rang de la section Nord.