Canadiens de Montréal

Funérailles nationales de Guy Lafleur: un hommage digne d'un héros

Publié | Mis à jour

Accessibles, simples et pleines de générosité, les funérailles nationales de l’ancien hockeyeur vedette Guy Lafleur ont eu lieu mardi à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde en présence de nombreuses personnalités issues de divers milieux.

La chanteuse Ginette Reno, qui a toujours été appréciée par Lafleur, a notamment livré une superbe prestation de sa chanson «L'Essentiel».    

Le cercueil drapé aux couleurs du Canadien de Montréal et transporté par quelques anciens coéquipiers du Démon blond a fait son entrée sous les yeux de nombreux dignitaires et d’une centaine de personnes provenant du grand public. La cérémonie animée par l’annonceur-maison du Tricolore Michel Lacroix proposait également plusieurs témoignages.

«Guy était un ambassadeur hors pair qui a représenté le Canadien de Montréal parfaitement. Il était un gagnant sur la glace, le meilleur joueur dans la meilleure équipe au monde, comme individu et comme coéquipier. À l’extérieur de la glace, il n’était pas différent. C’était un être humain incroyable et un joueur d’équipe pour le bien des communautés qui en avaient besoin», a déclaré le propriétaire du Canadien, Geoff Molson.

«Dans les années 1970, tous les jeunes joueurs de hockey au Québec rêvaient d’être un Guy Lafleur. Moi, je rêvais d’être un Ken Dryden afin de pouvoir jouer un jour dans la même équipe que Guy Lafleur. Guy, c’était un joueur plus grand que nature dont les exploits et les prouesses n’avaient pas de limite», a pour sa part noté l'ancien gardien Patrick Roy.

Comme prévu, des avions CF-18 ont survolé les airs près de la cathédrale à la sortie du cercueil, un clin d’œil à l’une des grandes passions de Lafleur, colonel honoraire de l’Aviation royale canadienne. Le tout a suivi une longue ovation du public présent quand le cortège a quitté l’enceinte. Une fois rendu à l’extérieur, la chanson «My Way» de Frank Sinatra, l’une des préférées de Lafleur, a été jouée.

Grosse préparation    

Une imposante foule d’admirateurs de Guy Lafleur et de personnalités sportives étaient attendus à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde, où une place extérieure a été aménagée pour tout suivre de la cérémonie sur écran géant.

Déjà lundi, on s’activait à mettre en place des barrières afin de contenir la masse de gens qui vont assister aux funérailles nationales du Démon blond, qui aura toujours été proche du peuple québécois.

Ce dernier lui aura bien démontré cet amour au cours des derniers jours, puisque plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé au Centre Bell, où le cercueil de l’éternel numéro 10 a été exposé en chapelle ardente depuis dimanche.

Encore lundi, les partisans ont défilé par centaines auprès du cercueil dans l’amphithéâtre.

Pour le service funéraire, un gros quadrilatère a été fermé à la circulation dès 8 h mardi matin et pour le cortège funèbre qui a amorcé sa route vers 10 h 30 en direction de la cathédrale.

De nombreux dignitaires    

Plusieurs personnalités publiques de tous les horizons étaient présentes pour saluer ce grand Québécois du hockey.

Les premiers ministres du Québec et du Canada, François Legault et Justin Trudeau, et bien évidemment les proches de Guy Lafleur étaient parmi les dignitaires.

Au moins 75 personnalités sportives étaient sur place, dont Ken Dryden, Joe Sakic, Luc Robitaille, le capitaine du Canadien, Shea Weber, et toute la formation actuelle de l’équipe ainsi que son état-major. Le commissaire de la Ligue nationale de hockey, Gary Bettman, et plusieurs anciens joueurs vedettes du CH seront également sur place.

– Avec Antoine Lacroix et Jean-François Chaumont

Entrevue de Enrico Ciccone -

 

Ce qu’ils ont dit 

«Quelle fierté il a donnée à la nation québécoise!» -François Legault, premier ministre du Québec

«Ça va être difficile. On se connaissait depuis plus de 40 ans, et chaque fois, on se serrait la main. Il va me manquer à tous les jours» -Yvan Cournoyer

«C’était l’idole, le héros, l’inspiration, la preuve vivante, qu’on peut et doit rêver grand» -Patrick Roy

«Guy était un ambassadeur hors pair qui a représenté le Canadien de Montréal parfaitement. (...) C’était un être humain incroyable et un joueur d’équipe pour le bien des communautés qui en avaient besoin» -Geoff Molson

«Je ne peux pas choisir le plus beau souvenir. C’est un peu comme ouvrir une caisse de bières. C’est difficile de dire laquelle est la meilleure» -Larry Robinson

«Il faisait tout en son pouvoir pour que je me sente à ma place. C’était ça, Guy Lafleur» -Guy Carbonneau, rappelant son premier camp avec le Canadien

«Tu peux avoir tout le talent dans n’importe quoi, si l’éthique ne l’égale pas, tu n’atteindras jamais les sommets. Guy l’avait, et je ne suis pas surpris» -Martin St-Louis

«Des souvenirs de générosité, d’accessibilité. C’était un homme d’un bloc, doté d’une franchise et d’une sincérité absolument extraordinaires» -Michel Lacroix

«Guy Lafleur était un joueur d’équipe, qui a toujours mis de l’avant son équipe. Le fait qu’on se retrouve tous ensemble, c’est comme si on faisait tous un peu partie de toute cette célébration. C’était à l’image de Guy Lafleur» - Pierre Karl Péladeau

«Guy Lafleur, physiquement, il est parti, mais il va vivre à jamais» -Enrico Ciccone

«Pour moi, Guy Lafleur c’était un vrai héros» -Pauline Marois

«Tout le monde est rallié par la grandeur de l’évènement et le côté humanité mise en valeur ces derniers jours à travers le décès de Guy Lafleur» -Mgr Christian Lépine