Crédit : AFP

Séries de la LNH

Les Panthers ne veulent pas brûler les étapes

Publié | Mis à jour

Les Panthers de la Floride ont peut-être remporté le trophée des Présidents, mais celui-ci n’aura aucune valeur à leurs yeux s’ils s’inclinent une fois de plus au premier tour éliminatoire.

Une fiche de 58-18-6 et une récolte de 122 points sont au départ de très bonnes raisons d’être en confiance avant le début des choses sérieuses. Mais l’équipe n’a pas remporté une seule série depuis son parcours jusqu’en finale de la Coupe Stanley, en 1996. 

Ainsi, pas question de se projeter dans l’avenir. Le saladier d’argent est l’objectif, mais pour y parvenir, il faudra franchir une étape à la fois. Alexander Ovechkin et ses Capitals de Washington seront le premier obstacle et il ne s’agira certainement pas d’une partie de plaisir.

«Nous avons les yeux rivés sur une récompense plus importante [que le trophée des Présidents] et ce groupe a été très bon pour y aller une journée à la fois», a lancé l’entraîneur-chef Andrew Brunette, qui en sera à une première expérience éliminatoire comme entraîneur, selon le site officiel de la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Nous allons avoir besoin de cela parce que nous serons une cible. Notre groupe a des vétérans qui sont passés par là et ils comprennent que c'est une nouvelle saison qui commence [mardi].»

Pour faire leur chemin, les Panthers chercheront à mettre au point leur plan de match autour de leurs propres forces. Ils ne tenteront pas de s’ajuster outre mesure aux équipes qu’ils affronteront.

«Nous nous sommes préparés pour toutes les équipes et n’importe quoi, ainsi nous savons que ce ne sera pas facile, a concédé Ryan Lomberg. Nous devrons écarter les meilleures équipes de la ligue. Donc, on se préoccupe de nous-mêmes. On veut jouer notre meilleur hockey.»

Couverture spéciale pour Ovechkin      

L’idée est louable, mais certains joueurs ne peuvent être complètement ignorés sur la glace. Alexander Ovechkin, l’un des meilleurs marqueurs de tous les temps, nécessitera certainement une couverture spéciale.

Les Panthers pensaient peut-être échapper à ce défi supplémentaire, puisque le capitaine des Capitals s’est blessé en fin de saison, ratant les trois dernières parties des siens. Or, il semble qu’il sera prêt pour le premier match, mardi, puisqu’il a participé à l’entraînement de dimanche.

«Ovi» a indiqué qu’il se sentait «bien», expliquant que son absence était plutôt une volonté de prendre du repos. Son entraîneur Peter Laviolette a pour sa part avancé que sa situation sera réévaluée quotidiennement.

«Il a eu une bonne journée [dimanche], a dit Laviolette. Il n’hésitait pas pour s’impliquer, alors espérons qu’il continuera d’avancer.