HKN-HKO-SPO-CALGARY-FLAMES-V-EDMONTON-OILERS

Crédit : AFP

LNH

LNH: place aux honneurs individuels

Publié | Mis à jour

Le calendrier de la saison régulière étant maintenant chose du passé, la Ligue nationale de hockey (LNH) a dévoilé les récipiendaires des honneurs individuels dans le circuit Bettman, dimanche après-midi.

Sans trop de surprise, l’électrisant Connor McDavid s’est mérité le trophée Art Ross qui est décerné annuellement au joueur de la LNH qui a cumulé le plus grand nombre de points durant la saison.  

McDavid fait la loi

L’attaquant vedette des Oilers d’Edmonton a, une fois de plus, revendiqué des chiffres plus qu’impressionnants. Cette saison, celui que plusieurs surnomment McJesus a récolté 44 buts et 79 mentions d’aide pour un grand total de 123 points, et ce, en 80 parties jouées. Il s’agit de la meilleure production en carrière en une seule et même saison pour l’ancien premier choix au total de la cuvée 2015.

McDavid "soulève" le trophée Art Ross pour une quatrième fois en seulement sept saisons dans la grande ligue. Seulement six autres joueurs dans l’histoire de la LNH ont reçu cet honneur à quatre reprises ou plus. Voici le club sélect: Wayne Gretzky (10x), Gordie Howe (6x), Mario Lemieux (6x), Phil Esposito (5x), Jaromir Jagr (5x) et Stan Mikita (4x).

Trophée Maurice Richard: Auston Matthews

L’attaquant étoile des Maple Leafs de Toronto, Auston Matthews est le récipiendaire du trophée Maurice Richard qui est décerné chaque année au meilleur buteur de la ligue en saison régulière.

Le franc-tireur est seulement le troisième hockeyeur de l’actuel siècle a avoir atteint le plateau des 60 buts en une saison. Steven Stamkos lors de la campagne 2011-2012 et Alex Ovechkin lors de la saison 2007-2008 sont les deux seuls autres athlètes a avoir accompli pareil exploit.

Les défenseurs s’illustrent

Cela peut sonner clicher, mais la LNH évolue à vitesse grand V. Les défenseurs d’aujourd’hui patinent comme le vent et inscrivent leur nom sur la feuille de pointage à un rythme effréné.

Deux arrières ont particulièrement tiré leur épingle du jeu, cette saison. Impossible de passer sous silence la production offensive de Roman Josi, qui a mené les défenseurs du circuit à ce niveau avec un total de 96 points. Cale Makar, lui, a enfilé l’aiguille à 28 occasions, rien de moins.

Des portiers solides

Les cerbères russes, Sergueï Bobrovski et Andrei Vasilevskiy se sont partagé la pole position en ce qui a trait au nombre de victoires. Les deux gardiens ont mené la ligue revendiquant 41 gains. 

Les portiers Jacob Markstrom et Igor Shesterkin ont également connu leur lot de succès. Le géant Markstrom a mené le circuit Bettman au niveau des blanchissages avec neuf et Shesterkin a compilé le meilleur ratio pourcentage d’arrêts et moyenne de buts alloués.