Crédit : Photo AFP

LNH

Le message de Connor McDavid à l'aube des séries

Publié | Mis à jour

Il y a très peu de choses que Connor McDavid n’a pas accomplies depuis son arrivée dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Avoir du succès en séries éliminatoires et gagner la coupe Stanley en sont toutefois deux qui manquent toujours à sa carrière. Les Oilers d’Edmonton pourraient toutefois rectifier le tir en 2022, en commençant avec les Kings de Los Angeles.

Repêché au tout premier rang du repêchage en 2015, le numéro 97 en sera à une quatrième participation au bal printanier, lui qui n’a gagné qu’une ronde, en 2017. Pire encore, les Oilers ont perdu une série au meilleur de cinq matchs en quatre duels lors de la ronde qualificative, au terme de la saison 2019-2020, lorsque le format des séries avait été revu pour inclure plus d’équipes, en raison de la COVID-19 qui avait interrompu la saison. Puis, la saison dernière, les Oilers ont été balayés par les Jets de Winnipeg dès le début des séries. 

«Je crois que la saison dernière, nous étions un peu trop confortables d’être dans la position que nous étions et je ne dirai pas que nous avons levé le pied, mais nous n’avons pas joué au hockey de manière désespérée, a raconté le capitaine des Oilers, dont les propos ont été repris par le site de la LNH.

«Cette année, nous avons eu à nous battre pour notre survie. Nous avons eu des bas et même été sortis du portrait des séries par six points à un certain moment. Nous étions sortis de la course, mais nous nous sommes défendus bec et ongles pour y revenir.»

Les Oilers voudront donc plus que simplement battre les Kings au premier tour et ils devraient être en confiance pour amorcer les séries, eux qui présentent la troisième meilleure fiche de la Ligue nationale depuis le congédiement de l’entraîneur-chef Dave Tippett et l’embauche de Jay Woodcroft, en remplacement, le 10 février. La formation albertaine a maintenu un dossier de 26-9-3 depuis cette date.

«Il y a plusieurs signes encourageants, a admis Woodcroft, au terme du dernier match de la saison régulière des siens. J’aime que ça commence immédiatement, ça nous permettra de maintenir notre rythme.»

Pour Dustin Brown 

Les Kings seront considérés comme les négligés de cette série, mais ils joueront sans doute avec émotion pour leur coéquipier Dustin Brown.

L’ancien capitaine de la formation californienne a annoncé qu’il prendra sa retraite au terme des prochaines séries, jeudi, lui qui a connu beaucoup de succès par le passé, remportant entre autres la coupe Stanley en 2012, puis de nouveau en 2014.

Il sera d’ailleurs accompagné de quelques vétérans qui ont remporté les grands honneurs avec lui à l’époque, dont Anze Kopitar et Jonathan Quick. Toutefois, les Kings seront privés des services du défenseur Drew Doughty, puisqu'une blessure au haut du corps subie au mois de mars a mis fin à sa saison.

Cette série s’amorcera lundi, à Edmonton.