Canadiens de Montréal

Lafleur et Villeneuve, une amitié à haute vitesse

Publié | Mis à jour

Toujours aussi coloré, Yvon Lambert y est allé de quelques anecdotes savoureuses à propos de Guy Lafleur impliquant notamment Gilles Villeneuve.

À l’occasion de la chapelle ardente soulignant le départ du numéro 10, dimanche, Lambert a levé le voile sur une rapide virée des deux hommes entre le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine et le Vieux-Port de Québec qui aurait été complétée en seulement... 58 minutes.   

«Apparemment, c’est véridique, a pris la peine de spécifier Lambert avant d’y aller de l’anecdote. La pédale était au fond, pas à peu près!»

Villeneuve et Lafleur sont devenus amis en 1976, lorsque le pilote et son agent Gaston Parent sont allés cogner à la porte du hockeyeur afin d’obtenir un coup de pouce pour obtenir du financement.

À l’époque, Villeneuve cherchait de l’argent pour compléter une saison de Formule Atlantique. Lafleur l’avait aidé, et Villeneuve avait remporté le titre au terme de celle-ci. Les deux hommes semblent donc avoir été unis par leur amour pour la vitesse.

«Guy Lafleur allait à 100 miles à l’heure, a dit Réjean Houle, aux côtés de Lambert. Cent mph partout. Cent mph quand il s’en allait à Québec, 100 mph sur la patinoire et 100 mph sur la rue Crescent.»

Générosité 

Houle a également souligné la générosité de Lafleur, qui prenait toujours la facture lors des sorties d’équipe.

«Il voulait nous recevoir au champagne, a révélé Houle. On prenait une bonne soirée et on s’amusait. Il voulait que tous les gars soient ensemble. Pour lui, ne pas être dans l’environnement de l’équipe, il n’était pas heureux.»

La chapelle ardente se poursuivra jusqu’à 20 h, dimanche, puis de 10 h 30 à 15 h, lundi. Les funérailles nationales auront lieu à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde, mardi à 11 h.