Crédit : AFP

Cyclisme

Baril poursuit sur sa lancée

Sportcom

Publié | Mis à jour

Olivia Baril (Valcar – Travel & Service) a brillé lors de la dernière étape du Festival Elsy Jacobs en terminant au cinquième rang, 8 secondes derrière l’Américaine Veronica Ewers (EF Education-TIBCO-SVB), gagnante de l’étape.

«Ç’a super bien été de mon côté, c’était un concours de circonstance que je me retrouve seule de mon équipe à l’avant comme ça. Je suis très satisfaite de ma forme tout au long de la fin de semaine, j’ai pris beaucoup de repos la semaine dernière. J’ai senti un peu de fatigue durant la course, mais j’ai eu un deuxième souffle avec une trentaine de kilomètres à parcourir», a indiqué Olivia Baril, en entrevue avec Sportcom.

Au-delà de sa performance individuelle, Baril aurait bien voulu aider sa coéquipière italienne Silvia Persico à demeurer au sommet du classement général, elle qui a terminé en 18e place (+25 secondes). Persico n’a donc pas été en mesure de conserver la première place du général, étant devancée par l’Italienne Marta Bastianelli (UAE ADQ) et par Ewers.

«L’équipe a très bien fait, mais il y a eu une chute dans la dernière montée et Silvia a été coincée derrière. J’ai réussi à rester dans le premier groupe, mais j’aurais aimé retourner aider mes coéquipières à remonter. Les filles d’UAE ADQ ont été solides en avant pour donner la victoire à Marta Bastianelli», a expliqué la cycliste de Rouyn-Noranda.

Si la victoire de Veronica Ewers a été difficile à accepter pour Baril, c’était tout le contraire pour Magdeleine Vallières-Mill (EF Education-TIBCO-SVB) qui s’est réjouie de voir sa coéquipière triompher sur les routes de Garnich, au Luxembourg.

«On est tellement contentes de la victoire de Veronica. Notre plan a fonctionné à la perfection, c’est notre première victoire d’étape en Europe, donc c’est une superbe journée pour nous. On a cru pendant un certain temps que Veronica serait peut-être au sommet du classement général, ç’a passé très proche», a mentionné la Québécoise qui a terminé 42e (+2 minutes 12 secondes).

De son côté, Simone Boilard (St Michel – Auber93 WE) a encore une fois obtenu le meilleur résultat de sa formation en se classant 33e du jour (+54 secondes), non sans difficulté. Boilard a été victime d’une chute à environ 7 kilomètres de l’arrivée alors qu’elle était dans le coup pour améliorer son rang au classement général.

«Ça s’est très mal terminé aujourd’hui (dimanche). J’étais en bonne position pour le maillot blanc (meilleure jeune), mais j’ai chuté. Une adversaire est tombée devant moi et je n’ai pas pu éviter la chute moi aussi. Plus de peur que de mal, mais je suis très déçue», a expliqué Boilard.

«C’est dommage parce que les sensations étaient bonnes et j’aurais pu obtenir un bon classement. Je pensais déjà à mon sprint, à mon positionnement dans le groupe et quelques secondes plus tard j’étais par terre et ma course était finie, c’est super décevant.»

Au classement général, Olivia Baril a grimpé de sept rangs après la dernière étape pour s’installer en septième place. Quant à elle, Simone Boilard a glissé de quelques places pour conclure la fin de semaine au 22e échelon. Magdeleine Vallières-Mill termine 40e.