Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

Boxe

Le monde de la boxe perd Bob Miller

Publié | Mis à jour

Considéré par plusieurs comme le plus célèbre «cutman» de son époque, Bob Miller est décédé samedi, lui qui était partiellement paralysé depuis un grave accident de voiture, le 15 octobre 2016.

Le septuagénaire a été dans le coin du ring d’un grand nombre de boxeurs québécois, dont Adonis Stevenson, Lucian Bute et David Lemieux, avant de subir cet accident d’auto à Plattsburgh, dans l'État de New York . Deux vertèbres dans la colonne de Miller avaient été fracturées et il restait paralysé à partir du cou. 

L’Américain a été responsable des coupures et des ecchymoses au visage de bien des athlètes pendant plus de 50 ans, aidant notamment au passage de grands boxeurs comme Tyson Fury et Mike Tyson. Miller a porté plusieurs chapeaux durant sa carrière, étant d’abord un pugiliste avant de devenir le promoteur d’un jeune «Iron» Mike Tyson.

«C’est avec tristesse ce matin que nous apprenons la nouvelle du décès d’un grand homme de boxe, Bob Miller. Bob était une personne d’exception, un vrai passionné du noble art qui s’est pleinement investi à prendre grand soin des boxeurs, autant en préparant leurs mains, qu’en étant dans leur coin lors des combats ou tout en prodiguant ses conseils empreint de toute ses années d’expérience», a réagi sur sa page Facebook le promoteur Eye of the Tiger Management.

«RIP Bob Miller, il a toujours soutenu mes arrières. La boxe a perdu un grand», a ajouté Bute sur les réseaux sociaux.

Bob Miller avait également ouvert son propre gymnase, le Uncle Sam Boxing Club, à Troy, dans l’État de New York. Très attaché au Québec, il continuait d’assister à des galas dans la Belle Province malgré sa condition, selon Mathieu Boulay, du «Journal de Montréal».