Crédit : AFP

Soccer

Strasbourg arrache un nul au PSG

Publié | Mis à jour

Malgré un doublé de Kylian Mbappé, le Paris Saint-Germain, tout frais champion, a laissé échapper dans le temps additionnel la victoire à Strasbourg (3-3), vendredi, qui a pris un point précieux en vue des places européennes.

Le PSG n'a pas l'organisation collective de Manchester City ou de Liverpool, mais le club de la capitale dispose de l'arme ultime pour gagner au football.

Mbappé a montré à nouveau qu'il était un Ballon d'Or en puissance, avec deux buts (23e, 68e) et une passe décisive pour Achraf Hakimi (64e), qui complètent sa saison exceptionnelle.

Mais ses coéquipiers n'ont pas non plus le mental du Real Madrid, et là, c'est problème quand il s'agit de résister aux assauts d'une équipe plus agressive, soutenue par un public bruyant.

Strasbourg est revenu de 1-3 à 3-3 dans le dernier quart d'heure, grâce à un but contre son camp de Marco Verratti (75e) et un autre d'Anthony Caci (92e) dans une fin de match folle.

"On a été professionnel", s'est satisfait l'entraîneur Mauricio Pochettino, qui n'a pas fait tourner son effectif malgré l'absence de pression de résultat.

Le déroulé est cruel au vu de la performance de Mbappé, mais il est logique, tant les Alsaciens ont poussé toute la rencontre. Ils avaient ouvert le score dès la 3e minute, par Kevin Gameiro.

Le caractère strasbourgeois

Il s'agit du but le plus rapide de la saison encaissé par le PSG, qui n'a gagné chez aucune équipe du top 8 en L1 en 2021/22.

Ce point permet au Racing, en lice pour une qualification européenne, de reprendre provisoirement à Nice la cinquième place, avant le déplacement des Aiglons à Bordeaux dimanche (17h05), pour la 35e journée.

"Vous pouvez compter sur nous pour tout donner jusqu'au bout", s'est réjouit le technicien alsacien Julien Stéphan, fier après une soirée "inoubliable".

Pour le PSG, qui va jouer jusqu'à la fin de la saison avec une étoile dorée au-dessus de son logo pour célébrer ses dix titres nationaux, l'enjeu n'est pas comptable. Le club veut avant tout convaincre Mbappé de prolonger son contrat qui expire en juin.

Meilleur buteur (24) et passeur (15) du championnat, l'attaquant est indispensable. Ni le titre obtenu, ni les incertitudes autour de son avenir, n'ont dévié l'attaquant du chemin du but où il est souvent flashé pour excès de vitesse.

"Il reste trois matches et je vais continuer à essayer d'aider mon équipe à gagner à chaque fois", a-t-il déclaré.

Il a égalisé en glissant la balle entre les jambes de Mats Sels, à la conclusion d'un contre initié par Neymar qui l'a vu parcourir la moitié du terrain en sprint.

Mbappé buteur et passeur

En seconde période, c'est une passe en retrait ratée du défenseur strasbourgeois Alexander Djiku qui l'a lancé face au gardien belge. À nouveau, "Kyky" a été chirurgical dans leur duel.

Son activité rayonnante tranche avec le match anonyme de Lionel Messi, pendant que Neymar a encore été nerveux, chambré par un public qui n'a guère apprécié ses gestes d'humeur.

Ces deux superstars incarnent la face plus sombre de la saison parisienne, plombée par un collectif balbutiant qui n'avait pas le niveau pour remporter la Ligue des champions cette saison.

Paris a frôlé le scénario catastrophe, après le but du 2-0 d'Adrien Thomasson (10e), finalement annulé pour un hors-jeu de Ludovic Ajorque au départ de l'action.

La fin de match a également été compliquée, après que Marco Verratti a marqué contre son camp (75e). Après les échecs de Gameiro (78e) et Habib Diallo (90e), Caci a égalisé en reprenant de volée un centre de Dimitri Liénard.