JiC

«Je me demande où est Joel Armia lors des matchs»

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal disputent leur 82e et dernier match de la présente saison régulière, vendredi soir face aux Panthers de la Floride. Dès le lendemain, samedi, l’organisation montréalaise tiendra le fameux bilan de cette année riche en rebondissements et pauvre en résultats.

L’agitateur Maxim Lapierre s’est permis d’entamer son bilan de l’équipe, une journée plus tôt en remettant son prix citron: la déception de l’année chez le CH. 

«Mon prix citron revient à... Joel Armia! Au salaire qu’il fait, en plus de ce qu’il a accompli avec le Tricolore dans le passé, c’est une déception. Je me demande même s’il est là lors des matchs», a d’abord expliqué l’ancien porte-couleurs du Bleu-Blanc-Rouge de passage à l’émission JiC spécialement animé par Jean-Philippe Bertrand.

«Je n’ai aucune idée de ce que l’attaquant finlandais a accompli cette année. C’est un gros bonhomme qui aurait pu aider et il ne s’est pas présenté», toujours selon Lapierre.

En 41 rencontres cette saison, Armia a enfilé l’aiguille à sept reprises en plus d’obtenir sept autres mentions d’aide pour un total de 14 points. L'ailier format géant écoule la première année d'un contrat de quatre saisons qui lui rapporte 3,4 millions $ annuellement.

Une retraite bien méritée

Le responsable de l'équipement des Canadiens de Montréal, Pierre Gervais, prendra sa retraite vendredi soir au terme du dernier duel de la campagne. Bien qu’il soit un personnage quasi invisible pour les partisans, il prend toute son importance au sein du vestiaire.

«Gerv est la personne la plus importante dans l’organisation. Il agit un peu comme un père. Le premier contact lors de ton arrivée chez les Canadiens, c’est Pierre Gervais qui te rencontre dans le vestiaire», aux dires de l’analyste.

«Pierre Gervais rend les joueurs et les nouveaux venus confortables. Les premiers jours dans le hockey professionnel, ce n’est pas évident et il rend les choses faciles. Je vais me rappeler de lui pour son côté humain et professionnel. Une personne tellement positive.»

«Parfois, simplement avec une petite tape sur l’épaule durant un match, ça veut dire qu’il est avec toi. Il prend un grand soin de ses joueurs», a-t-il conclu.

Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus.