Crédit : Timothy T. Ludwig-USA TODAY Sports

LNH

Catastrophe à Vegas

Publié | Mis à jour

Pour la toute première fois depuis leur arrivée dans la LNH en 2017-2018, les Golden Knights de Vegas, qui ont payé le gros prix pour Jack Eichel il y a quelques mois à peine, ne prendront pas part aux séries éliminatoires.  

Malgré leurs 42 gains et 92 points au classement, les hommes de l’entraîneur-chef Peter DeBoer ont obtenu mercredi la confirmation de leurs vacances devancées, celles-ci devant s’amorcer au terme du dernier match de la saison, vendredi face aux Blues de St. Louis. Leur élimination a été officialisée quand les Stars de Dallas ont atteint la prolongation dans leur duel face aux Coyotes de l’Arizona; pratiquement au même moment, les Knights baissaient pavillon 4 à 3 en fusillade devant les Blackhawks de Chicago.

La saison miraculeuse 2017-2018, couronnée par une participation à la finale de la Coupe Stanley, est désormais bien loin dans les souvenirs des partisans du club. En 2021-2022, Vegas a dû composer avec les pépins physiques de certains, entre autres Max Pacioretty, Mark Stone et Robin Lehner, qui ont manqué de nombreuses parties. Leurs remplaçants ont fait leur possible, mais ce ne fut pas suffisant. Collectivement, l’actuelle séquence de cinq revers en six duels n’a rien fait pour aider.

«Dans ce genre de rencontre, vous ne détestez pas votre jeu, mais il reste que vous n’en avez pas fait suffisamment pour gagner en temps réglementaire ou en prolongation et vous assurer d’enlever les points d’interrogation, a commenté au site NHL.com Pacioretty, auteur d’un but à Chicago. Il y aura beaucoup de regrets cet été, une grande réflexion... mais je n’ai jamais perdu espoir. Présentement, cela rend le tout encore plus difficile à digérer.»

«C’est la raison pour laquelle nous jouons, a de son côté mentionné son coéquipier Chandler Stephenson à propos des séries. Dès le début de l’année, au camp d’entraînement, vous vous préparez pour les éliminatoires. C’est évidemment décevant. On ne voulais pas être là où nous en sommes, mais il y a eu les blessures, des blessures folles, pendant la saison. C’est dur, certainement.»

Pas d’excuse

Pourtant, avant même la première mise au jeu dans la Ligue nationale de hockey, les Knights étaient au nombre des formations favorites pour enlever les grands honneurs. Après tout, ils avaient atteint le troisième tour éliminatoire l’été précédent et misaient sur un noyau talentueux. Cependant, les impondérables ont joué contre eux, sans compter que l’entrée en scène de Jack Eichel a dû attendre un bon moment.

«Sur papier, les gens peuvent-ils affirmer qu’il nous manque un ingrédient? Par contre, tous savent que le dur labeur l’emportera toujours sur le talent. La chimie est probablement l’aspect le plus important, sur la glace et à l’extérieur», a insisté Pacioretty, tel que rapporté par le quotidien «Las Vegas Review-Journal».

Quant à DeBoer, il se dit prêt à faire face à la musique. Les critiques à son endroit sont déjà bien perçues.

«Je suis surpris et déçu. Je suis au front pour prendre mes responsabilités. Il y avait beaucoup d’attentes pour cette formation. Ce n’est pas facile et personne ne se sent bien.»

Voici les huit équipes qui participeront aux séries dans l’Ouest.