MLB

«Les buts remplis»: quand Bergeron a fait coucher Castro

Publié | Mis à jour

L’ancien entraîneur-chef Michel Bergeron, également expert hockey à TVA Sports, a aussi quelques secrets reliés au baseball.

Dans un épisode «spécial Cuba» du balado «Les buts remplis», l’homme de 75 ans est revenu sur le jour où, en 1964, il avait affronté le défunt révolutionnaire Fidel Castro sur le terrain. Ce dernier s’était d’ailleurs retrouvé, en raison de Bergeron, «la barbe dans la chaux». À écouter ici: 

«On se retrouve au stade des Sugar Kings de La Havane, où il n’y a aucun spectateur, mais c’était rempli de gardes avec des mitraillettes. C’était impressionnant. Le match débute et vient un moment où Fidel arrive au bâton, a-t-il raconté. Notre lanceur avait une bonne balle rapide et moi, j’étais le receveur. Après une première prise, Fidel me regarde et me dit "slowly". Je ne voulais pas de chicane, il frappe un coup sûr et se retrouve un peu plus tard comme coureur au troisième but...» 

Bergeron, qui faisait partie de l’équipe nationale du Canada, avait alors 18 ans. Si l’objectif du voyage était une participation à un championnat junior, l’équipe canadienne avait appris à son arrivée que Fidel Castro, qui approchait les 40 ans, voulait joueur un match contre elle avant la compétition.  

«De ma position de receveur, je le voyais danser au troisième but entre les lancers. Je demande un pitch à l’extérieur et je fais semblant de lancer au troisième but, a-t-il poursuivi à propos de son anecdote impliquant Castro. Fidel plonge pour revenir, il se couche par terre, la barbe dans la chaux. Il se relève et me regarde avec du feu dans les yeux... Soudainement, j’ai dit à mon entraîneur : "Je ne veux pas de problème, si tu veux faire jouer un autre receveur, c’est correct aussi". Pour nous, qui étions des jeunes fringants, ç’a été toute une expérience.» 

Jean-Philippe Bertrand, animateur du balado «La Dose» à TVA Sports, comptait également parmi les invités de cet épisode «spécial Cuba». Il a ainsi partagé sa propre expérience vécue la semaine dernière, sur l’île des Caraïbes, lors d’un voyage de baseball organisé par des amis québécois.