Canadiens de Montréal

Mise à jour sur l'état de Carey Price

Publié | Mis à jour

Il y a toujours un nuage noir au-dessus de la tête de Carey Price. Un nuage menaçant, mais qui reste plus à la hauteur de son genou.

Price a accompagné ses coéquipiers pour le voyage à New York, mais il n’a pas rangé ses jambières et son masque dans la soute à bagages de l’avion. Il a pris la direction de Manhattan afin de rencontrer le chirurgien qui l’a opéré à un genou le 23 juillet dernier. Voyez le point de presse de Martin St-Louis dans la vidéo ci-dessus.  

Encore une fois, l’état de santé du gardien étoile représentait une source d’inquiétude dans l’environnement du Canadien. Mais on marchait sur des œufs.

Martin St-Louis a joué de grande prudence lors d’une conférence de presse où la majorité des questions tournaient sur le fameux genou du numéro 31.

St-Louis a refusé de se dire inquiet pour son joueur.

«C’est dur à dire, a-t-il répliqué lorsque questionné sur son niveau d’inquiétude. Il va continuer à se faire évaluer. C’est difficile de commenter là-dessus tant qu’on n’a pas les informations.»

Pas une rechute  

Price avait travaillé fort pour revenir au jeu cette saison. Le 15 avril, il a atteint son but en obtenant un premier départ depuis la finale de la Coupe Stanley contre le Lightning en affrontant les Islanders de New York. En une période de neuf jours, il a mis son corps à l’épreuve en se retrouvant devant le filet des siens à quatre reprises.

Il n’a gagné aucun match, présentant une moyenne ronflante de 4,04 et un taux d’efficacité de ,853. Au-delà des chiffres qui ne sont pas représentatifs de son talent, mais aussi un trop court échantillon, Price n’a pas réussi à dissiper les doutes sur sa santé.

«Je ne sais pas si je peux appeler ça une rechute, a-t-il poursuivi. Il ira à New York pour se faire évaluer. Je ne sais pas s’il s’agit d’une rechute, mais je suis content de voir qu’il a pu jouer. On verra ce que les prochains jours amèneront.»

«Oui, ça fait mal de voir ça, a-t-il continué. Il a travaillé fort pour revenir. Mais peut-être que tout est correct. On ne le sait pas.»

Dans cette saison misérable, le retour de Price constituait une rare bonne nouvelle. Mais la bonne nouvelle s’est rapidement évaporée. Pour le CH, il s’agit d’un autre coup dur.

«Est-ce que c’est démoralisant ? Oui. Je trouvais que c’était un gros plus pour lui de revenir au jeu après s’être battu pour y parvenir. Nous savions qu’avec Price qui était pour obtenir des départs, il n’aurait pas une navigation en douceur. Ça faisait partie des possibilités. C’est là qu’on se retrouve et c’est pour cette raison qu’on évaluera son cas.»

Rien sur l’avenir  

St-Louis a rapidement détourné le sujet du futur de Price.

«C’est plus une question pour Kent (Hughes) ou Gorts (Jeff Gorton), a-t-il répliqué lorsqu’un collègue a demandé si l’organisation commençait à établir des plans pour un successeur.»

Si St-Louis s’est tenu loin d’un discours alarmiste, Josh Anderson a ouvert un plus son jeu.

«Oui, il y en a (des inquiétudes), a reconnu Anderson. On parle de Carey Price. Il est ici depuis toujours. Il est l’un des meilleurs de la LNH. Quand tu entends cette nouvelle, il y a des inquiétudes. On verra ce qui arrivera.»

La visite de Price avec son médecin pourrait également s’inscrire dans une simple routine.

«Je crois que c’est surtout une mise à jour, a souligné Anderson. Chaque fois que tu reviens d’une opération, il y a des rencontres avec les médecins. J’ai déjà passé par-là.»

À sa dernière saison avec les Blue Jackets de Columbus, Anderson avait participé à seulement 26 matchs en raison d’une blessure à l’épaule gauche. Il s’était fait opérer au mois de mars 2020. À son retour au jeu, dans l’uniforme du CH pour le début de la saison suivante, le gros ailier a gardé contact avec son chirurgien.

«J’ai passé beaucoup de temps au téléphone avec mon médecin, a-t-il précisé. Il était très bon avec moi. Je n’avais jamais eu une blessure de la sorte. Je lui fournissais des informations sur l’état de mon épaule pratiquement toutes les semaines.» 

Formation du Canadien à l’entraînement   

Attaquants

Hoffman – Suzuki – Caufield

R. Pitlick – Evans – Gallagher

T. Pitlick – Dvorak – Anderson

Dauphin – Poehling/Perreault – Pezzetta

Défenseurs

Edmundson – Petry

Romanov – Savard

Harris – Wideman

Lagesson – Clague

Gardiens

Montembeault

Primeau