Crédit : Photo d'archives, Martin Chevalier

Boxe

La bataille des taureaux

Publié | Mis à jour

Au cours de leur carrière, David Lemieux et David Benavidez n’ont jamais fait dans la dentelle. Ils foncent sur leurs adversaires sans retenue afin de leur passer le knockout. Ils n’ont pas l’intention de changer de recette lorsqu’ils croiseront le fer pour le titre intérimaire WBC des super-moyens, le 21 mai à Glendale, en Arizona.

Lemieux (43-4, 36 K.-O.) et Benavidez (25-0, 22 K.-O.), deux anciens champions du monde, se sont rencontrés pour la première fois lors d’une conférence vidéo, mardi. Le tout s’est passé dans le respect.

D’un côté, Benavidez a paru en pleine confiance alors qu’il est le grand favori de cet affrontement. Et de l’autre, on avait un Lemieux qui est bien conscient qu’il a une chance en or de revenir à l’avant-scène de la boxe internationale avec une victoire.

«Je m’attends à un bon duel contre un adversaire très dur, a souligné Lemieux. Ça fait longtemps que mon équipe et moi l’observons. C’est un boxeur excitant et il vient toujours se battre. Comme moi.

«Il y aura deux taureaux dans le ring qui auront l’intention de remporter ce titre. C’est un combat difficile et je me prépare en conséquence.»

Benavidez pense qu’on pourrait assister à des feux d’artifice.

«Je suis excité de me battre contre David Lemieux, a mentionné Benavidez. C’est un boxeur que j’observe depuis très longtemps. J’aime son style qui est très similaire au mien. Il tente de knocker tous ses adversaires.»

Lourde commande

Lemieux est le négligé dans ce combat. Ce n’est pas la première fois de sa carrière. Il s’était présenté dans ce rôle lors de ses duels contre Gennady Golovkin et Billy Joe Saunders. Cependant, à chaque occasion, il s’est incliné.

Encore une fois, il aura fort à faire pour confondre les sceptiques. Benavidez est un client redoutable en raison de sa force de frappe et de son coffre à outils bien garni. Par contre, pas question pour le boxeur invaincu de sous-estimer Lemieux qui est capable de changer le cours du combat avec un seul coup de poing.

«Je me prépare pour avoir le meilleur David Lemieux devant moi, a précisé Benavidez qui se battra dans sa ville natale. Et je me prépare avec l’objectif de l’arrêter avant la fin du combat. Je suis au sommet de mon art.

«Je sais que ça ne sera pas facile. Par contre, ça fait trois mois que je m’entraîne avec acharnement. Je vois quelques lacunes dans sa boxe comme lui il doit en voir dans la mienne.»

L’ombre de Canelo

Lemieux et Benavidez auront la chance de mettre la main sur le titre intérimaire WBC avec une victoire. C’est aussi un billet pour un possible duel avec le champion Canelo Alvarez.

Toutefois, c’est loin d’être fait. Comme il le fait depuis plusieurs années, c’est Alvarez qui dicte l’agenda des réseaux de télévision et des organismes de sanction.

«Si tu remportes le titre intérimaire, tu dois te battre pour le titre mondial lors de ton combat suivant, a souligné Benavidez. C’est comme cela dans toutes les classes. Je ne vois pas pourquoi Canelo ne remplirait pas ses obligations.

«S’il veut unifier les titres à 175 lb, c’est son droit, mais il doit laisser tomber son titre WBC à 168 lb. Ça doit être juste.»